Enquête «satisfaction client»: Casablanca en manque d’attractivité touristique

Enquête «satisfaction client»: Casablanca en manque d’attractivité touristique

En dépit d’un contexte et d’une conjoncture perturbés, les arrivées touristiques ont pu atteindre 10,3 millions en 2014, soit une progression de 2,5%. C’est ce qu’a annoncé Lahcen Haddad, ministre du tourisme, lors d’un séminaire consacré à la présentation des résultats des enquêtes sur le suivi de la demande et de la satisfaction des touristes du Grand Casablanca. Aussi, ces arrivées ont pu générer plus de 59,3 milliards de dirhams, soit une hausse de 2,9% en comparaison à 2013.

Par contre, comme l’avait anticipé le ministère en début d’année, à la suite des évènements de Paris et Tunis, les arrivées enregistrées durant les quatre premiers mois de 2015 ont connu une légère baisse de 1,5%, principalement sur les marchés traditionnels tels que la France et l’Italie qui sont les plus affectés avec respectivement des baisses de 8% et de 7%. «Néanmoins, nous enregistrons une forte augmentation de 18% du marché allemand, de 6% du Royaume-Uni et de +2% de l’Espagne, ce qui nous conforte dans notre volonté d’accélérer la diversification de nos marchés et de nos outils de promotion», a souligné M. Haddad. Et de poursuivre : «ce ralentissement ne doit pas prétexter l’alarmisme et le fatalisme, mais impulser plus de mobilisation, de concertation et d’efforts pour mener toutes les actions qui s’imposent en matière de communication et de promotion dans nos marchés cibles afin de consolider et asseoir le positionnement de notre industrie touristique».

Par ailleurs, l’Observatoire du tourisme a procédé à la présentation des résultats de son enquête «satisfaction client» des touristes du Grand Casablanca au titre de 2014. Il en ressort donc que 72% des touristes étrangers interrogés se sont déclarés très satisfaits ou satisfaits de leur expérience dans la région du Grand Casablanca, alors que le sentiment de sécurité recueille le meilleur taux de satisfaction des touristes à hauteur de 66%. D’un autre côté, le taux d’insatisfaction est engendré par les infrastructures publiques pour 8% des cas et le transport urbain et les activités culturelles dans 12% des cas.

Concernant les caractéristiques de la demande touristique du Grand Casablanca au titre de l’année 2014, l’étude relève que les loisirs constituent le motif principal pour 57% des touristes étrangers de séjour (TES) visitant la région et 24% des visiteurs pour des raisons professionnelles.

De même, selon les responsables de l’Observatoire du tourisme, en 2014, les TES qui ont réservé l’hébergement en ligne ont enregistré 55% contre 65% en 2013. Aussi, 72% des séjours effectués par les TES sont réalisés dans les établissements d’hébergement touristiques classés (EHTC) contre 67% en 2013 et 64% des nuitées des TES ont été enregistrées dans l’hébergement marchand notamment dans les hôtels classés contre 56% en 2013. Par ailleurs, l’enquête a révélé que l’activité touristique a généré quelque 7 milliards de dirhams en 2014 pour une moyenne de 3,5 nuits dans l’hébergement classé alors que la dépense moyenne quotidienne s’est chiffrée à 1.048 dirhams.

S’exprimant à cette occasion, M. Haddad a mis en exergue l’importance des études sur la demande et la satisfaction des touristes au Maroc qui «permettent d’être à l’écoute des attentes des touristes étrangers et de saisir leurs perceptions et appréciations de satisfaction par rapport aux différents produits et services consommés durant leur séjour». Ces informations cruciales, a-t-il dit, servent d’une part à adapter les stratégies commerciales et marketing mais aussi à ajuster les actions pour améliorer davantage l’image de la destination et la qualité de l’expérience des touristes ou encore rendre la destination plus compétitive.

C’est ainsi qu’à la suite de la présentation des résultats de l’enquête de «satisfaction client» des touristes du Grand Casablanca, le ministre a insisté sur l’importance de la qualité de l’offre touristique qui doit primer dans toute la chaîne de valeur touristique de la capitale économique, d’autant plus que la qualité de l’expérience est l’un des premiers leviers qui ressort de l’étude.

Il a, à ce titre, appelé les intervenants de la région à maintenir le niveau d’attractivité de la destination qui a enregistré des résultats positifs avec un taux d’occupation de 53% entre les mois de janvier et avril de l’année en cours. A noter que ces résultats ont été présentés en présence du Wali de la Région du Grand Casablanca, Khalid Safir, ainsi que des gouverneurs des préfectures des arrondissements de la région du Grand Casablanca et des opérateurs du secteur du tourisme.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *