Enquête trimestrielle du HCP auprès des chefs d’entreprises: Les patrons font grise mine

Enquête trimestrielle du HCP auprès des chefs d’entreprises: Les patrons font grise mine

Le moral des chefs d’entreprises n’est pas au beau fixe. C’est ce qui ressort de l’enquête conduite par le  Haut-commissariat au Plan.

Ladite enquête révèle un léger écart des résultats entre cinq secteurs et ce durant le second et le troisième trimestres de l’année en cours. Les chefs d’entreprises interrogés ont également partagé les anticipations en matière d’effectifs, de production et de vitalité de leurs carnets de commandes. Zoom sur les principaux indicateurs de l’enquête. 

Industrie : La production en stagnation 

L’enquête trimestrielle du HCP révèle que 28% des patrons dans le secteur de l’industrie durant le second trimestre semblent plutôt exprimer une baisse de production manufacturière contre 44% qui confirment une hausse notable. L’enquête attribue cette hausse à des secteurs porteurs. Ainsi, le HCP souligne l’amélioration de la production dans les branches des «industries alimentaires», de l’«industrie automobile» et de la «fabrication de produits métalliques, à l’exception de machines et des équipements».

Concernant le troisième trimestre 2016, 43% des patrons opérant dans le secteur de l’industrie affirment que la production industrielle manufacturière connaîtra une stagnation. Celle-ci est imputée à la hausse d’activité au niveau des «industries alimentaires» et de «fabrication de produits métalliques». 

Pour le secteur des mines, la majorité des patrons ont affiché une hausse durant le second trimestre. Laquelle est attribuée à une amélioration de la production de la branche des «autres industries extractives» dominée par les phosphates.

Energie et environnement : Amélioration de la production

Pour le secteur de l’industrie énergétique, la baisse de la «production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné» a influé négativement sur la production dans le secteur durant le second trimestre de la même année.

Durant le troisième trimestre, pour l’industrie énergétique,  trois quarts des chefs d’entreprises affirment que le secteur connaîtrait une augmentation attribuée à une amélioration de la «production et distribution d‘électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné».

Concernant l’industrie environnementale, 40% des chefs d’entreprises ont enregistré une baisse due d’après l’enquête au «recul d’activité du captage, traitement et distribution d’eau» durant le second trimestre. Au troisième trimestre de l’année en cours, 56% des patrons confirment une stagnation de la production en particulier dans les activités du «captage, traitement et distribution d’eau».

Construction : Stabilité globale  en perspective

Pour le secteur de la construction, 34% des patrons interrogés affichent une hausse dans ce secteur contre 18% qui soulignent une diminution de leurs activités. L’enquête explique ces chiffres par la hausse d’activité dans les deux «branches des travaux de construction spécialisés et de la construction de bâtiment»

Pour ce qui est des anticipations notées au troisième trimestre 2016, elles enregistrent une stabilité globale de l’activité. L’enquête explique cette stabilité par «l’effet conjugué de la hausse d’activité prévu au niveau des branches des travaux de construction spécialisés et de la baisse d’activité ressentie au niveau des activités des branches de la construction de bâtiments et génie civil».

Taux de commandes relativement normal

S’agissant des carnets de commandes dans le secteur de l’industrie, l’enquête dévoile que 55% des chefs d’entreprises enregistrent un niveau normal. Un jugement peu partagé puisque pour 31% le carnet de commandes est «peu garni» au terme de l’enquête au cours du second trimestre 2016.

Pour ce qui est du secteur des mines et des énergies, l’enquête met en avant un taux jugé normal par la plupart des chefs d’entreprises opérant dans ce secteur. De même pour le secteur de construction, 64% des chefs d’entreprises le jugent normal contre 33% qui ont enregistré un carnet de commandes peu garni.

Stabilité globale des taux d’emploi

Quant au taux des effectifs, 33% des patrons affirment qu’il a connu une réduction contre 44% qui ont constaté une hausse. Ces chiffres concernent le secteur de l’industrie manufacturière durant le second trimestre 2016. Pour les perspectives d’emploi dans ce même secteur, 25% seulement des patrons envisagent une hausse des effectifs contre 31% qui prévoient une baisse durant le troisième trimestre. Le taux de l’emploi est stable dans le secteur des mines pour plus de la majorité des patrons. 

Pour ce qui est de l’emploi dans le secteur énergétique, celui-ci a connu une hausse durant le second trimestre selon la majorité des patrons du secteur. Ainsi, cette hausse sera confirmée par les trois quarts des chefs d’entreprises du secteur environnemental durant le troisième trimestre.  Les anticipations d’emploi seront marquées par une quasi-stagnation dans le secteur de la construction, selon 57% des chefs d’entreprises.

Capacité productive satisfaisante

Le Haut-commissariat au Plan note que dans ce contexte le taux d’utilisation de la capacité productive (TUC) pour l’industrie est stabilisé à 72% au second trimestre 2016 contre 84% pour le secteur des mines, 87% pour l’industrie énergétique et 83% pour l’industrie environnementale.

hcp-enquete-anticipations-des-entreprises-sur-l-activite-de-construction

Leila Ouchagour

(Journaliste stagiaire)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *