Enseignement : La CCG lance «Enseignement Plus»

La Caisse centrale de garantie (CCG) pense aussi aux étudiants. Il vient de lancer  «Enseignement Plus», un fonds de garantie des prêts pour des étudiants poursuivant leurs études dans cinq filières (Voir encadré).
«Afin d’encourager le secteur de l’enseignement privé supérieur au Maroc, et compte tenu des objectifs tracés par les pouvoirs publics en matière de formation notamment dans les métiers de l’ingénierie, l’Etat a mis en place un fonds de garantie dénommé «Enseignement Plus», explique la CCG, dans un communiqué de presse. Ce fonds est destiné à garantir les prêts bancaires octroyés aux étudiants, inscrits aux instituts et écoles supérieurs de l’enseignement privé, pour le financement, en partie ou en totalité, des frais d’inscription et de scolarité. Pour la gestion de ce fonds, elle est assurée par la CCG.
«Ce fonds de garantie, premier du genre, permettra ainsi d’appuyer le financement des études supérieures des jeunes étudiants marocains souvent confrontés aux problèmes de financement de leurs cursus universitaire», selon les responsables de la CCG.
Cet établissement public mis sous la tutelle du ministère des Finances et de la Privatisation précise que toutes les banques sont impliquées dans ce nouveau fonds.
D’ailleurs, plusieurs établissements de la place ont déjà signé des conventions de coopération avec la Caisse pour l’utilisation de ce produit.
«La garantie du fonds couvre, à hauteur de 60 %, le remboursement du principal du prêt accordé par la banque, majoré des intérêts normaux et, le cas échéant, des intérêts de retard y afférents. Les demandes de garantie du fonds sont adressées à la CCG par l’intermédiaire des banques», précise-t-on à la CCG.
Pour bénéficier de « Enseignement Plus », il faut remplir cinq conditions. Ce prêt doit être destiné exclusivement au paiement des frais d’inscription et/ou des frais de scolarité exigés par l’institut ou école supérieurs de l’enseignement privé.
Le prêt peut financer également les frais du dossier bancaire et la prime d’assurance décès- invalidité.
Dans la deuxième condition, l’on précise que le montant ne doit pas excéder 100.000 dirhams à raison d’un plafond de 20.000 dirhams par année d’étude.
Le troisième critère concerne la durée de «Enseignement Plus».
En fait, la durée maximale est de 12 ans dont 5 ans maximum de différé de remboursement. «À la convenance de la banque et du bénéficiaire, le différé peut soit porter seulement sur le principal, soit intégrer également les intérêts».
Pour le taux d’intérêt, il est librement négociable entre la banque et le bénéficiaire, mais qui tient compte de la garantie du Fonds. Et enfin, la cinquième condition est relative au déblocage du prêt par la banque. Le déblocage se fait directement au profit de l’établissement d’enseignement supérieur privé.


Qui peut bénéficier de ce fonds ?

Sont éligibles à la garantie du fonds « Enseignement Plus », les étudiants réunissant les conditions suivantes :
– De nationalité marocaine ;
– Avoir au plus 25 ans au moment du dépôt de la demande du crédit bancaire;
– Justifier d’une inscription valide ou à défaut, d’une attestation d’inscription provisoire, auprès d’un institut ou école supérieurs de l’enseignement privé, reconnu par l’Etat, dans l’une des filières susvisées :
• Ingénierie de l’information et des télécommunications ;
• Ingénierie électronique, mécanique et électrique ;
• Ingénierie financière ;
• Expertise comptable ;
• Gestion des entreprises.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *