Entrepreneuriat au féminin : Plus de 400 étudiantes bénéficient du Souss Women Challenge

Entrepreneuriat au féminin : Plus de 400 étudiantes bénéficient du Souss Women Challenge

Dans le cadre du programme Min Ajliki de soutien à l’entrepreneuriat féminin, l’APEFE Wallonie Bruxelles, centre d’expertise belge de coopération internationale de Wallonie Bruxelles, et ses partenaires ont célébré récemment la finale de la compétition régionale Souss Women Challenge (SWC) à Agadir.

SWC s’associe aux établissements d’enseignement supérieur publics et privés pour stimuler l’esprit d’entreprendre chez les jeunes étudiantes, les accompagner pour porter des projets innovants et contribuer au développement durable de la région Souss-Massa.

Ce programme, qui a démarré en début d’année, a profité à plus de 400 étudiantes d’enseignement supérieur dans les 6 provinces de ladite région. Tout au long du parcours de la compétition, les équipes formées d’étudiantes et d’étudiants également ont bénéficié de plus de 20 ateliers (identification des besoins, formulation d’idées de projets, élaboration du modèle économique, montage de business plan, techniques de pitch…). Les équipes ont également bénéficié de l’encadrement d’experts en entrepreneuriat et des partenaires du programme Min Ajliki pour la finalisation de la conception de leurs projets. La finale a enregistré la présence d’étudiants, professeurs, institutionnels, acteurs associatifs, chefs d’entreprises et partenaires venus tous soutenir les jeunes. 14 équipes finalistes ont défendu leurs projets devant un jury composé de chefs d’entreprises et d’experts en entrepreneuriat.

Cette initiative a été lancée avec le soutien des partenaires publics et privés et acteurs de la société civile qui encouragent les programmes visant l’inclusion socio-économique des femmes de la région. SWC s’inscrit dans le cadre du programme national Min Ajliki  présent au Maroc depuis 2013 et qui vise l’appui et la promotion de l’entrepreneuriat féminin au Maroc. Ce programme belgo–marocain est mis en place par l’APEFE et financé par la Coopération belge au développement. Celui-ci a vu le jour à l’initiative de l’APEFE Wallonie-Bruxelles, pour une première version s’étalant de 2013 à 2016 avec une présence régionale.

En 2017, il a été généralisé sur tout le territoire marocain et s’est allié à de nouveaux partenaires. Le programme Min Ajliki a pour objectif principal de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des femmes marocaines et à leur autonomisation en les soutenant dans la concrétisation de leurs projets.  Min Ajliki apporte une panoplie de solutions : des séances de sensibilisation à l’entrepreneuriat, des ateliers de formation adaptés à chaque cible, un accompagnement par des conseillers spécialises en création d’entreprises ainsi que l’incubation et le monitoring. L’autre nouveauté est l’intégration de l’entrepreneuriat social et solidaire qui est un axe principal du développement humain.

Articles similaires

1 Comment

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *