«Entreprise Climat Maroc» : L’engagement du patronat pour une économie verte

«Entreprise  Climat Maroc» :  L’engagement  du patronat pour  une économie verte

Le secteur privé se dote d’une feuille de route pour lutter contre les changements climatiques

initiative-entreprise-climat-marocL’entreprise marocaine s’inscrit aujourd’hui dans un nouveau paradigme écologique. A la veille de la COP22, le secteur privé s’engage à placer la donne climatique au centre de sa chaîne de valeur. Cet engagement est couronné par le lancement d’une initiative marocaine  qui déboucherait ultérieurement sur une charte et un label Climat. L’initiative «Entreprise Climat Maroc» est la feuille de route dévoilée, lundi 31 octobre, par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).  Un projet qui, selon Miriem Bensalah Chaqroun, présidente de la CGEM, s’articule autour de la conviction du patronat d’agir ensemble pour une économie verte. «La CGEM fait de la lutte contre le changement climatique une opportunité. Notre objectif est de créer un cadre pour que les entreprises fassent valoir leurs engagements et arriver à une charte et label climat», souligne la présidente de la CGEM. A peine lancée, l’initiative prévoit une extension continentale. Le patronat exprime le souhait de partager cette expérience avec d’autres pays africains.

La CGEM ambitionne de doter le continent d’un label climat africain. Pour atteindre cette finalité, les pays africains sont appelés à se mettre autour d’une dynamique continentale, et ce pour inscrire les entreprises africaines dans la pérennité de leurs actions.  L’Initiative «Entreprise Climat Maroc» repose sur quatre axes stratégiques. Il s’agit en l’occurrence de la sensibilisation, la mobilisation des ressources humaines, l’accompagnement dans le changement ainsi que le développement de nouveaux financements. Il est utile de souligner que cette feuille de route s’inscrit dans la continuité des actions engagées par le patronat marocain durant les deux dernières décennies. C’est ce qu’a confirmé Said Mouline non seulement en sa qualité de président de la commission énergie, climat et économie verte de la CGEM mais également en tant que responsable du pôle partenariat public-privé au sein de la COP22.  «Le patronat marocain a un historique très engagé dans le domaine de l’économie verte. Cette initiative vient donc consacrer tous les efforts consentis depuis 2000. Elle vient par ailleurs prouver au monde entier que le secteur privé au Sud est avant tout une force de proposition sur plusieurs niveaux, notamment en termes de négociations climatiques», explique M. Mouline.

La mobilisation du secteur privé en faveur d’une économie verte ou autrement dit à bas carbone a été saluée par Philippe Poinsot, coordinateur des Nations Unies et représentant du Programme des Nations Unies pour le développement au Maroc. «Le patronat marocain ne cesse de se mobiliser  en faveur du climat. C’est un modèle à suivre car nous avons besoin d’entreprises responsables qui œuvrent pour la préservation de l’environnement et luttent contre les changements climatiques, et ce à travers le transfert de technologies et l’accompagnement de projets visant la lutte contre le réchauffement climatique», indique M. Poinsot. Notons que l’initiative «Entreprise Climat Maroc» vient créer une nouvelle dynamique climat en phase avec l’Accord de Paris qui rentrera en vigueur à partir de ce vendredi. La finalité étant de promouvoir les solutions apportées par les entreprises pour partager un objectif de croissance et de responsabilité face au changement climatique. Cette vision vient ainsi répondre à un certain nombre d’enjeux, entre autres la maîtrise des risques climatiques, l’accès aux opportunités financières existantes pour réussir l’adaptation aux changements climatiques ou encore l’ouverture des entreprises marocaines sur les opportunités existantes pour le développement des économies vertes.

Les axes stratégiques de l’initiative «Entreprises Climat Maroc»

Sensibilisation

Un programme de sensibilisation et d’information pour une prise de conscience effective des risques et opportunités du changement climatique.

Informer et sensibiliser les entreprises de façon claire et simple sur la problématique du changement climatique, ses enjeux, ses risques et ses opportunités.

Organisation d’évènements et mise en place d’outils : Séminaires, tables rondes, bulletin mensuel, guides, films

Formation

Une formation adaptée

Formations thématiques sur différents volets techniques, technologiques, institutionnels, législatifs et financiers du changement climatique.

Catalogues de formations à concevoir avec l’appui du CMPP, et d’autres centres spécialisés.

Accompagnement

Un accompagnement terrain aux entreprises engagées dans une démarche changement climatique

Accompagnement technique des entreprises par le CMPP pour :

La réalisation du bilan GES, audit énergétique et plan d’atténuation ;

La caractérisation de la vulnérabilité et proposition de plan d’adaptation ;

L’appui pour le montage de projets climat pour financements selon les critères des bailleurs de fonds.

Développement

Consolider le développement d’une nouvelle économie verte à faible émission et résiliente face au changement climatique

Lancer des études et recherches sur les risques et opportunités climatiques par secteur, type d’entreprise et région ;

Prendre part aux négociations climat, établir des échanges permanents avec le gouvernement et patronats dessus ;

Mettre en place un dispositif de veille climatique, technologique et règlementaire changement climatique ;

Promouvoir et appuyer le recours aux nouvelles approches climatiques et à la finance climat ;

Créer un cadre permettant aux entreprises les plus engagées de valoriser leurs efforts. Charte Entreprise Climat Maroc.

Une nouvelle dynamique climat

A travers l’initiative Entreprise Climat Maroc, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) s’engage à créer une nouvelle dynamique climat. Le patronat s’engage dans ce sens à soutenir le secteur privé pour lutter contre le changement climatique et accéder à la nouvelle économie verte.

La perception du changement climatique par le secteur privé marocain a changé. Ces changements sont considérés de nos jours comme opportunité favorisant la création de la croissance et de nouveaux emplois.

L’initiative tend, en effet, à promouvoir les solutions apportées par les entreprises en vue de partager un objectif de croissance et de responsabilité. Par ailleurs, le patronat réitère via cette action son engagement direct et indirect auprès du gouvernement pour la mise en œuvre  de ses objectifs en faveur du climat. Le secteur privé se dit prêt à donner les moyens humains, techniques et financiers nécessaires pour assurer la transition climatique.

Rappelons que le Maroc s’engage dans le cadre de sa « Contribution prévue déterminée au niveau national (CDN)» à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 42% en 2030  et à mener différentes actions en matière d’adaptation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *