Entreprise : La CGEM lance son Label

Le Label CGEM est en phase de voir le jour. Ses règles et procédures d’attribution ont été validées lors d’une réunion tenue vendredi 29 mai. Réunion à laquelle ont pris part outre des membres de la Confédération, des personnalités «reconnues dans le domaine de la responsabilité sociale des entreprises» précise un communiqué de la CGEM.
Le même document souligne que ces règles et procédures ont été élaborées par une commission ad hoc « en concertation avec l’ensemble des instances de la confédération». La «Commission Label» a été créée, rappelle-t-on, en septembre 2006, sa mission étant de définir un «Label CGEM de responsabilité sociale» des entreprises qui soient intelligibles et crédibles au niveau national et international.
Cette distinction sera attribuée indépendamment de la nationalité, la taille, le secteur d’activité, des produits ou des services. Et cela, sur la base d’une «évaluation managériale menée par un tiers-expert indépendant accrédité par la CGEM». Et c’est en ce sens qu’a été tenue la réunion du 29 mai et au terme de laquelle quatre  soumissionnaires parmi les 21 candidats ayant répondu à l’appel d’offres ont été sélectionnés. Il s’agit notamment d’Optimum Conseil / Groupe BPI, du Bureau Veritas, de l’agence Vigeo et du Groupement DIORH, FIDAROC & Eagle Engineering.
Après sélection définitive de ces cabinets, la CGEM lancera la procédure de demande d’attribution auprès des entreprises, explique-t-on, auprès de la Confédération. «À ce jour, explique Fouad Benseddik, directeur de méthodes et des relations internationales de Vigeo, une trentaine d’entreprises auraient déjà manifesté leur intérêt pour la labellisation. En s’engageant dans la voie de la labellisation, ces entreprises rendent service à l’ordre économique et social», souligne M. Benseddik. C’est un processus qui pourra «tirer l’informel vers le haut».
Les entreprises y gagnent, également, dans plusieurs aspects. Elles gagnent en notoriété, image et acceptabilité, ce qui leur facilitera l’accès aux marchés internationaux. «Beaucoup de donneurs d’ordre, explique M.Benseddik, exigent des assurances quant à la gouvernance et aux responsabilités sociales des entreprises». C’est également un moyen pour les entreprises pour s’assurer la confiance de leurs partenaires notamment institutionnels.
Ainsi, l’OFPPT, la CNSS, la Direction des impôts, la Douane et les banques s’engagent à accorder un traitement préférentiel aux entreprises labellisées parce que plus transparentes, plus crédibles et jouissant d’une sécurité juridique. Le processus de l’évaluation des entreprises s’appuie sur un référentiel d’objectifs. Le cabinet désigné, pour ce faire, vérifie la conformité des pratiques managerielles avec la législation fiscale et le code du travail. Il vérifie également, entre autres, le degré de son respect de la charte de la CGEM. «La procédure de l’audit peut durer, explique M. Benseddik, entre 3 jours pour les Pme et 50 à 60 jours pour les grandes entreprises. À noter que la CGEM a initié la mise en place d’un Label CGEM pour « promouvoir la responsabilité sociale auprès de ses entreprises membres et faire connaître et récompenser celles d’entre-elles qui se sont engagées dans cette voie ».
La Confédération a, par ailleurs, engagé des négociations avec les parties intéressées pour établir une liste des avantages qui peuvent être accordés aux entreprises labellisées. La validité du Label est de trois ans qui est attribué par la CGEM à une entreprise à titre révocable.

Conditions d’éligibilité

Pour être éligible, l’entreprise doit être régulièrement établie au Maroc. Elle doit être ensuite membre de la CGEM et à jour de ses cotisations. Elle doit, en troisième lieu, accepter de faire procéder par un tiers-expert accrédité par la CGEM  à une évaluation de conformité de son organisation et de ses actes de gestion avec la Charte de responsabilité sociale de la CGEM. L’entreprise candidate doit également s’engager à adopter toute mesure corrective découlant des éventuels écarts observés par l’évaluation et, plus généralement, en faveur de la réalisation continue des objectifs de la Charte.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *