Entreprises : Drapor : transfert du capital en mai 2007

Entreprises : Drapor : transfert du capital en mai 2007

Entamée depuis trois ans, la  privatisation de Drapor s’apprête à accoster. Le transfert définitif du capital de la société à ses futurs acquéreurs devrait être effectif en mai 2007, selon une note signée Mohamed Bachiri, président du directoire. A ce jour, 13 candidats constitués de groupes nationaux et internationaux travaillent actuellement pour élaborer l’offre gagnante à présenter le 2 mars 2007.
«Avec la diversification de ses activités et son ouverture à l’international, Drapor s’est donné l’envergure d’une société incontournable dans son domaine et son transfert au privé ne remet en rien ses priorités stratégiques», indique M. Bachiri.
Bref, le management de l’entreprise étatique mise en vente fonde son optimisme sur la capitalisation de son savoir-faire, la qualification de ses ressources humaines et son investissement et dans les équipements de haute technologie.
De même, Drapor s’est lancé dans la «Totale Productive Maintenance », (TPM) censée réduire les coûts. Lancée en 2004, cette démarche qui vise la performance économique de l’entreprise concerne 98% de ses unités. Les résultats s’apprécient sur le plan qualitatif. Ainsi, dans le cadre du plier de la maintenance autonome, 1107 anomalies ont été levées sur 1487 détectées. De même, 25% des unités (3 unités opérationnelles) ont franchi l’étape 3 du pilier de la maintenance autonome.
Par ailleurs, une grille d’identification actuellement à bord des unités opérationnelles permet la mesure et le suivi du temps de rendement global des dragues. Cet indicateur constitue un outil de pilotage incontournable destiné à évaluer, par opération et de manière périodique, la performance des moyens de production de l’entreprise. A ce niveau, 245 améliorations ont permis d’optimiser les coûts et les délais de maintenance. Ces deux dispositifs sont complétés par le pilier de la maintenance planifiée et la formation ponctuelle. Sur le premier poste, un suivi systématique des arrêts pour pannes des unités opérationnelles est effectué, avec analyse et élaboration des plans d’actions correctifs. Cette disposition a permis de réduire de moitié la durée totale des arrêts pour pannes, pour toutes les unités, entre 2004 et 2005.Grâce à la réduction des pannes, le taux de disponibilité des unités est passé de 71 à 81%.
Parallèlement, un nouveau plan qualité a été mis en place. Reposant sur une nouvelle approche, ce plan a été fait sur la base d’une enquête marketing. L’étude a permis l’adoption d’un plan comportant des éléments d’information plus complets pour mieux répondre aux problématiques, en tenant compte des spécificités englobant les éléments techniques des zones propres à chaque opération. «Le client est plus exigent sur l’optimisation de l’approche au niveau de chaque opération, d’où la nouvelle démarche de proposition –qualité propre aux spécificités de chaque site, avec une méthodologie adaptée intégrant les données de manière à atteindre les objectifs quantitatifs et qualitatifs», déclare-t-on à Drapor.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *