Entreprises : Lafarge bétonne ses projets au Maroc

Entreprises : Lafarge bétonne ses projets au Maroc

Une convention d’investissement de 2 milliards de dirhams a été signée, mardi  20 juin 2006, entre le Groupe Lafarge Ciments et le Maroc. La cérémonie s’est déroulée à Rabat en présence du Premier ministre, Driss Jettou, et  du ministre des Finances et de la Privatisation, Fathallah Oualalou, ainsi que ses deux homologues de l’Equipement et du Transport et de celui des Affaires économiques et générales.
La grande partie de cette enveloppe sera consacrée à l’extension de l’usine de Tétouan et à la transformation de celle de Tanger en une station de broyage moderne. L’usine de Tétouan verra ainsi sa capacité doubler pour atteindre un million de tonnes par an. A terme, cette unité sera dotée d’une ligne de production du “clinker”, des ateliers de broyage et de stockage et d’ensachage de ciment. Ces investissements interviennent alors que le Nord du Royaume connaît, avec la mise en place de projets touristiques (station Azur, littoral de M’diq-Fnideq) et immobiliers (Tanger-City Center, entres autres) une forte croissance de la consommation en ciment. Ce qui fait dire aux responsables de Lafarge,  présents lors de la signature de la convention, que le marché marocain est intéressant. La demande devrait ainsi connaître une augmentation de deux millions de tonnes à l’horizon 2014 selon les responsables du groupe français, cités par l’agence MAP.
C’est la troisième fois depuis 2001 que le cimentier français conclut une convention avec le gouvernement marocain. A l’époque, en janvier 2001, le protocole d’un montant de 2,3 milliard de dirhams concernait la construction de l’usine de Tétouan. Quant à la deuxième convention,signée en 2005 et dotée  d’un montant global de 1,5 milliard de dirhams, elle avait pour objet l’extension de l’usine de Bouskoura et l’extension de la modernisation des sites de Meknès, Safi et Tanger. En tout, entre 2001 et 2006, les trois conventions signées par le groupe français et l’Etat marocain totalisent 5,7 milliards de dirhams.


 Zoom : Lafarge Maroc


Fruit d’un partenariat à 50/50 instauré en juillet 1995 entre le Groupe Lafarge, leader mondial des matériaux de construction et SNI/ONA, premier groupe industriel privé du Maroc, Lafarge Maroc dispose d’une capacité de production de 4,5 millions de tonnes, contrôlant environ 40% du marché marocain. La filiale est présente dans trois activités : : le plâtre, le béton et le granulat.  Lafarge Maroc a lancé en 2005 une unité de fabrication et de commercialisation  de chaux industrielle. Sur les six dernières années, la société a réalisé 3 milliards de dirhams d’investissements industriels. Après la mise à niveau environnementale de ses sites de production, Lafarge Maroc s’est engagé dans la réhabilitation des carrières, la valorisation de matières et de combustibles de substitution (pneus déchiquetés, huiles usagées…) ainsi que l’utilisation des énergies renouvelables avec la réalisation d’un parc éolien destiné à alimenter la nouvelle cimenterie de Tétouan en électricité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *