Entreprises : L’Etat accorde son soutien à Barid Al-Maghrib

Entreprises : L’Etat accorde son soutien à Barid Al-Maghrib

Barid Al-Maghrib vient de signer son deuxième contrat-programme avec l’Etat. Pour la période 2006-2008, ce contrat prévoit un programme d’investissements total de 1,66 milliard de dirhams durant cette période.
La cérémonie de signature a été présidée par le Premier ministre Driss Jettou, mardi 16 janvier, à Rabat. Ce contrat-programme a été signé par Fathallah Oualalou, ministre des Finances et de la Privatisation, Rachid Talbi Alami, ministre délégué chargé des Affaires économiques et générales et Anass Alami, directeur général de Barid Al-Maghrib.
À cette occasion, le management de Poste Maroc a décliné sa vision pour les années prochaines, selon ses trois activités stratégiques. En matière de services financiers, Barid Al-Maghrib ambitionne de devenir le premier réseau de bancarisation des particuliers au Maroc avec un ménage sur deux détenant un compte sur ses livres. Pour cela, il développera et diversifiera sa gamme de produits dans ces services.
Dans le domaine de la messagerie et de la logistique, il compte nouer des partenariats avec des entreprises publiques et privées. Et, enfin, il aspire à être un opérateur de courrier aux meilleurs standards internationaux pour se préparer à la libéralisation de ce secteur. Ainsi, Poste Maroc s’engage à moderniser la gestion de ses ressources humaines et d’optimiser l’implantation et la gestion de son réseau à travers le pays. Pour la qualité du courrier, le délai de bout en bout sera amené à J+2.
Pour son chiffre d’affaires, Barid Al-Maghrib a connu une croissance de 3 % en 2005, évalué à 1,271 milliard de dirhams. Dans la ventilation des chiffres par activité, le segment de la messagerie apparaît comme le pôle prépondérant, avec une part de 54 % dans le chiffre d’affaires global et un taux de croissance de 3 %. Cette branche a vu, en 2005, la création de deux centres de traitement du courrier et, entre autres, l’extension du système électronique de suivi des envois. «En outre, le contrat prévoit les objectifs assignés à Barid Al-Maghrib, dont le chiffre d’affaires doit atteindre, à terme, près de 1,8 milliard de dirhams selon une progression annuelle de 12,9 % durant la période considérée », selon une information relayée par l’agence de presse MAP.
Pour sa part, l’Etat s’engage à soutenir Poste Maroc et à l’accompagner dans la réalisation de ses objectifs stratégiques. D’une manière concrète, ce soutien se traduira par une accélération de la mise en place d’un nouveau cadre réglementaire de l’ensemble du secteur postal par le biais d’un nouveau statut juridique. D’ailleurs, le projet de libéralisation de ce secteur sera adopté prochainement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *