Entreprises : Opération de départs volontaires à l’ONHYM

Entreprises : Opération de départs volontaires à l’ONHYM

Après l’administration, les collectivités locales, l’Office national des chemins de fer (ONCF) et l’Office national des transports (ONT), c’est au tour de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) de lancer sa propre opération de départs volontaires. Elle a démarré le mercredi 10 janvier et se poursuivra pendant les trois mois prochains.  Contacté par ALM, Amina Benkhadra, directrice générale de l’Office, précise que cette initiative s’inscrit dans le cadre de la politique gouvernementale. « Cette opération de départs volontaires a été au menu de la réunion de notre dernier conseil d’administration. En prenant cette décision, notre ambition est de rajeunir les effectifs de l’ONHYM», ajoute Mme Benkhadra. Pour cela, cet Office prévoit, en plus de l’indemnité de départ, une compensation pour la retraite ainsi que le maintien de la couverture d’assurance maladie-maternité. «Cette opération concerne les fonctionnaires âgés de 50 ans et plus et ceux qui ont plus de 10 ans d’ancienneté. Pour le moment, nous n’avons aucune idée sur le montant que nécessitera cette opération. Il faut d’abord attendre la date butoir du 10 avril prochain pour savoir le nombre de personnes intéressées», note la directrice générale de l’ONHYM. Au cours de l’année dernière, le nombre des effectifs s’élevaient à 1.434 agents dont 209 ingénieurs et cadres, 565 agents de maîtrise, 53 employés et 607 ouvriers. Pour rappel, l’Office national des transports (ONT) a réduit ses effectifs, en 2004, de près de 25%. Pour sa part, l’ONCF a lancé son opération de départ volontaires, en mars 2006, concernat 500 des 9000 employés de cet office.
«À l’instar des dispositions prises dans l’ensemble du secteur public, le départ volontaire constitue une libéralité qui ne sera accordée que pour les demandes ne portant pas atteinte à la continuité du service », a précisé l’ONHYM dans un communiqué. Et pour garantir le maximum d’impartialité, une commission composée des plus hauts responsables de l’Office a été constituée pour examiner et statuer sur les demandes reçues.

L’ONHYM en bref

Dans le dernier rapport d’activité de l’ONHYM, cet Office souligne que l’année 2005 a été celle de la finalisation de la fusion de l’Office national de recherches et d’exploitations pétrolières (ONAREP), créé en 1981, et du Bureau de recherches et de participations minières (BRPM) créé en 1928. Ce rapport annonce aussi que les travaux de recherche menées n’ont toujours pas montré des accumulations importantes d’hydrocarbures. Pour cette année, trois filiales seront privatisées. Il s’agit de la Société des sels de Mohammédia (SSM), la Société chérifienne des sels (SCS) et Sococharbo, une filiale de la société Charbonnages du Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *