Entreprises : Veolia Environnement veut Tanger Med

Entreprises : Veolia Environnement veut Tanger Med

Après une présence de près de cinq ans dans le Royaume, Veolia Environnement Maroc commence à enregistrer des bénéfices. Son chiffre d’affaires de l’année dernière s’est élevé à 3,5 milliards DH et le résultat net à 66 millions DH.
«Aujourd’hui, nous desservons 3,5 millions d’habitants. Nous consacrons une enveloppe de 21 milliards DH pour l’investissement sur toute la durée du contrat, dont 42 % pour l’assainissement liquide. D’ailleurs, c’est ce volet-là qui nous distingue de la concurrence», a annoncé Olivier Dietsch, directeur général de Veolia Environnement Maroc, lors d’une conférence de presse, mardi dernier à Casablanca. Veolia Environnement est présente au Maroc depuis 2002 via des contrats de gestion déléguée dans les domaines de la distribution de l’eau, de l’électricité et de l’assainissement. Elle a une filiale à Tanger-Tétouan, Amendis, et une autre à Rabat-Salé, Redal. Présent dans près de 65 pays, sur les cinq continents, ce groupe réalise 55 % de son chiffre d’affaires à l’international. «Notre ambition est de pérenniser notre action au Maroc à travers des partenariats avec des groupes marocains.
Nous sommes là pour les 20 ou 30 ans prochains selon chaque contrat, mais nous voulons encore optimiser notre présence. Nous envisageons ainsi l’arrivée de nouveaux investisseurs marocains dans le capital de Veolia Environnement Maroc et une introduction en bourse dans les deux années à venir», a noté M. Dietsch. C’est le cas notamment d’Amendis dont 49 % du capital est détenu par l’ONA et la Société Maroc – Emirats Arabes Unis de développement (SOMED).  Parmi ses filiales, le groupe compte également Amanor et Hydrolia spécialisées dans le transport du personnel, l’entretien et la réhabilitation des réseaux d’assainissement, l’électrification urbaine ainsi que dans les travaux d’entretien d’eau potable au service des régies et des collectivités locales.  
A noter qu’en plus de Tanger-Tétouan et Rabat-Salé, le groupe ambitionne de tisser sa toile dans d’autres villes. Il est en lice pour plusieurs appels d’offres.
«Pour concourir pour la gestion interne de Tanger Med, la date a été fixée pour le vendredi 20 octobre. Nous sommes dans la course et nous comptons nous lancer dans d’autres appels d’offres. Actuellement, trois appels d’offres sont attendus. À Marrakech et à Rabat pour le transport public et à Casablanca pour la décharge d’ordures», a conclu le directeur général de Veolia Environnement Maroc.


 De la CGE à Veolia Environnement


C’est par un décret impérial que la Compagnie générale des eaux (CGE) a été créée le 14 décembre 1853. Ses fondateurs avaient deux objectifs : irriguer les campagnes et alimenter les villes en eau. Et c’est à Lyon que la CGE a obtenu sa première concession de service public de distribution des eaux. Sept ans plus tard, Paris lui a confié son service de distribution d’eau pour une période de 50 ans. En 1999, le groupe CGE change de nom et devient Vivendi Environnement (VE). En 2002, VE prend son indépendance et le groupe change encore une fois de nom en 2003 pour devenir Veolia Environnement.


Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *