Entretien avec Mohammed Iqbal El Kettani : «Les ventes ont augmenté de 20 à 25% après avoir affiché les banderoles anti-noir»

Entretien avec Mohammed Iqbal El Kettani : «Les ventes ont augmenté de 20 à 25% après avoir affiché les banderoles anti-noir»

ALM: La Fédération nationale des promoteurs immobiliers mène une large campagne «anti-noir», en quoi consiste cette action ?
Mohamed Iqbal El Kettani: Cette campagne s’inscrit dans le cadre des actions globales engagées par la Fédération depuis quelques années en vue de professionnaliser le secteur de l’immobilier et d’instaurer un climat de confiance et de transparence entre les professionnels, les pouvoirs publics et les citoyens. La campagne de déclaration intégrale à 100% des prix de la transaction succède à l’opération de normalisation des relations avec la direction générale des impôts ainsi que l’adoption de la charte d’éthique et de déontologie en novembre 2008. Il s’agit d’une campagne franche afin de lutter contre la pratique du noir et contrecarrer toutes concurrences déloyales à l’encontre des membres de notre fédération. Cette campagne se poursuivra à partir de l’année prochaine auprès de nos associations régionales.

Est-on parvenu à bannir le noir?
Le noir existe toujours. Pour le bannir entièrement, une mobilisation générale de tous les professionnels et les partenaires est recommandée. En tant que Fédération, nous déployons tous les moyens nécessaires pour mettre fin au noir . Les efforts consentis ont apporté leurs fruits. On ne peut être que satisfait du résultat de la campagne menée, dans ce sens, par la Fédération.

Quel bilan faites-vous de la campagne de déclaration intégrale à 100% des prix de la transaction?
La campagne s’est déroulée en deux phases. La première a été menée durant la saison estivale passée. L’effort était de sensibiliser l’ensemble des professionnels à la nécessité de lutter contre cette pratique ainsi que de mettre en relief les enjeux qu’elle présente. Durant cette première étape, nous avons procédé à la distribution de 200 banderoles. Ces dernières ont été affichées aux façades des projets de nos membres dans différentes villes du Royaume. Il est à noter que ces banderoles ont été très demandées par les promoteurs immobiliers.
A l’occasion du lancement de la deuxième phase, la Fédération a remis, la semaine dernière, 350 banderoles avec la mention «prix de vente déclaré à 100%». Il faut dire que la campagne rencontre un franc succès.  C’est ce qui nous a poussé à étendre notre action pour toucher une grande cible de promoteurs immobiliers, et ce à partir de janvier 2011. À court terme, plus précisément pour la fin de l’année 2010, la Fédération nationale des promoteurs immobiliers ambitionne d’atteindre 600 banderoles soit une banderole par membre.

Après ces deux actions, comment évaluez-vous le comportement des professionnels ?
Nous avons mené une enquête interne auprès des membres ayant participé à cette campagne. Les conclusions ont été favorables. L’enquête nous a révélé la satisfaction desdits promoteurs immobiliers.  Certains d’entre eux, nous ont même confié que leurs ventes ont augmentés de 20 à 25% après avoir affiché ces banderoles anti-noir. Cette satisfaction est également partagée par les acquéreurs. Il est à signaler que ce genre d’action a un impact important sur l’économie nationale. C’est une opération marketing de grande envergure qui œuvre pour la concurrence loyale. C’est une lutte aussi pour les pouvoirs publics afin d’instaurer un climat de transparence et garantir un avenir prometteur pour le secteur de l’immobilier.

 Pour l’éradication du noir dans les transactions immobilières
Lutter contre le noir, tel est l’objectif de la fédération nationale des promoteurs immobilier (FNPI) qui regroupe près de 600 membres. Cette fédération hausse le ton et tire la sonnette d’alarme contre l’octroi de tout montant non déclaré lors des transactions immobilières. À cet effet, la FNPI a mené depuis juin 2010 une large campagne de sensibilisation. Cette action s’inscrit dans le cadre de la professionnalisation du secteur de l’immobilier au Maroc et le renforcement du climat de confiance avec les citoyens et les pouvoirs publics, une campagne de déclaration intégrale à 100% des prix de la transaction. Près de 550 banderoles ont été, jusqu’à prèsent distribué. Les promoteurs ayant participés à cette opération sont certains que cette dynamique aura un impact positif sur leurs transactions immobilières. De part ce fait, la FNPI réitère son engagement en faveur de la transparence et établit une série d’entrevue au niveau régionale pour sensibiliser davantage aux retombées socio-économiques de la lutte conte le noir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *