Environnement: La concertation engagée sur la Charte de Tanger

Environnement: La concertation engagée sur la Charte  de Tanger

Plus de 500 acteurs associatifs ainsi que des représentants des autorités locales et des services extérieurs y ont pris part pour l’élaboration de cette Charte relative à la propreté et l’environnement. «Ce forum de concertation constitue une meilleure opportunité de traiter de la situation de la propreté à Tanger et de fixer les engagements des acteurs locaux. Et ce, afin de permettre à la population de vivre dans un environnement sain et propre à la hauteur du fort niveau de développement que connaît la ville», a affirmé Hakima El Haite.

Cette dernière a tenu à rappeler que son département a réussi à mettre en œuvre, en partenariat avec le ministère de l’intérieur et le Programme des Nations unies de développement (PNUD), un ambitieux projet relatif à l’intégration de la dimension environnementale dans les plans communaux de développement (PCD).

«Dans ce cadre, ce projet a profité à plus de 50 collectivités locales dans la région Tanger-Tétouan. Ce qui a permis l’organisation de dix ateliers au profit de près de 100 cadres et autour des différents thèmes, dont ceux portant conventions internationales sur l’environnement», a poursuivi Mme El Haite.
Dans le cadre de l’approche participative engagée par le ministère de tutelle, celui-ci poursuit, selon la ministre, son soutien aux communes pour la réalisation des projets modèles pour la préservation de l’environnement et le renforcement des capacités et des compétences dans ce domaine. Un nouveau programme qui vient d’être lancé, en partenariat avec des associations opérant dans le domaine environnemental, a permis «la réalisation de 90 projets environnementaux avec un coût global de près de 45 millions de dirhams», a ajouté Mme El Haite.
Intervenant à cette occasion, le maire de Tanger, Fouad Omari, a indiqué que le projet de création de cette Charte s’inscrit dans la vision future de Tanger-Métropole. Et l’adoption par la population d’un comportement citoyen et responsable permettant «de faire de Tanger une ville propre et respectueuse de l’environnement», a-t-il dit. Organisé par la Commune urbaine de Tanger en partenariat avec le ministère délégué chargé de l’environnement, ce premier forum a été marqué par la tenue de cinq ateliers pour définir les engagements des différents acteurs, dont la mairie, les entreprises et les associations locales.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *