Équipement : Nouvelles nominations au ministère de l’Equipement

Plusieurs nominations au sein du ministère de l’Equipement et du Transport. Le suspens est désormais levé pour la direction de la marine marchande, restée depuis deux ans sans directeur. Cette structure sera dirigée par Nadia Laraki, précédemment directrice des affaires du personnel et de la formation au ministère de l’Equipement et du Transport. Cette lauréate de l’Ecole nationale des ponts et chaussées à Paris a occupé plusieurs fonctions au sein du département de l’Equipement, notamment le poste du  chef de la division exploitation du port de Mohammédia, puis de celui  de Casablanca.
Autres nominations qui étaient très attendues, celles des dirigeants de l’Agence nationale des ports et de la Société d’exploitation des ports (SODEP), deux structures qui remplaceront, à partir du 5 décembre prochain, l’actuel ODEP en vertu de la loi sur la réforme portuaire. Mohamed Abdeljalil a été nommé directeur général de la SODEP. Un juste retour des choses de la part de  celui qui, depuis mars 2003, en tant que directeur des programmes et des études au ministère de l’Equipement et  du Transport, a suivi de bout en bout le dossier des réformes portuaires. Ce jeune cadre s’est fait surtout connaître en tant que chef  projet de l’étude de libéralisation du transport aérien, (élaboration de la nouvelle politique sectorielle, négociations Etat – Royal Air Maroc pour la création d’une filiale low-cost, négociations des accords de partenariats entre le gouvernement et des tour-opérateurs intégrés…).
Quant à l’Agence portuaire, chargée de l’encadrement de la concurrence avec les mêmes prérogatives que l’Agence nationale des réglementations des télécoms dans son domaine d’intervention, elle sera dirigée par une figure connue dans le milieu portuaire. Il s’agit de Mohamed Jamal Benjelloun. Diplômé de l’Ecole nationale des ponts et chaussées, cet ancien directeur des ports et du domaine public maritime a entamé sa carrière dans la société d’ingénierie SMESI, du groupe OCP, au sein de laquelle il a été chargé de plusieurs études techniques et économiques et de la réalisation de nombreux projets. Après l’OCP, il est passé par le CIH en 1989 en tant que chargé de mission à la direction des études avant  de rejoindre l’Office d’exploitation des ports en 1990 pour prendre en charge la direction de développement de l’Office puis la direction d’exploitation du port de Tanger. En 1993, il a été nommé directeur du  cabinet du ministre des Travaux publics, de la Formation professionnelle et de la Formation des cadres, puis directeur des affaires techniques en 1995 avant de retrouver en 1997 le secteur portuaire en tant que directeur des ports de Casablanca et Mohammedia. Comme directeur de l’Agence nationale des ports, M. Benjelloun aura à accompagner la réforme dans ses phases concrètes.
D’autres nominations ont été opérées au sein du ministère. Ainsi, Moha Hamaoui a été nommé directeur des affaires du personnel et de la formation ; Younes Tazi,  directeur des programmes et des études ; N’hamoucha Hicham, directeur des routes et de la circulation routière et Brahim Baamal, directeur des affaires administratives.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *