Équipementiers auto : Partenariat

L’AMICA (Association Marocaine pour l’ Industrie et le Commerce de l’automobile) vient de s’allier à un partenaire de taille, Euro Maroc Entreprise.
Ce dernier, porteur du projet de développement du secteur privé, affiche un intérêt certain pour le développement de l’industrie automobile au Maroc. Jeudi 21 février, un accord fut conclu entre les deux parties. Explicitement, il porte sur trois principaux volets. L’accompagnement de quatre groupes de cinq équipementiers automobiles, membre de l’AMICA dans le processus de mise à niveau ISO-TS 16949, l’appui à l’AMICA dans l’organisation d’une manifestation partenariale en marge du salon Tec’Auto 2003 à Casablanca et le soutien de l’Association dans l’organisation de deux panels promotionnels en marge des salons sectoriels en Europe. Un volume d’expertise de l’ordre de 1400 jours par expert est requis. Son financement sera entièrement assuré par EME.
Dans la pratique, le plan d’action va s’étaler sur la période 2002-2004. Le premier axe concernant la mise à niveau est réalisable à travers, d’une part l’audit de l’ensemble des fonctions de l’entreprise et d’autre part la certification de la démarche qualité en harmonie avec la norme ISO/TS 16949.
Selon les termes du partenariat entre l’AMICA et EME, les équipementiers retenus seront sujets à un diagnostic export. L’objectif est d’identifier les forces et faiblesses de chaque opérateur, d’en combler les failles et de repérer les produits exportables vers des marchés européens notamment. Une fois cette démarche préliminaire finalisée, des rencontres de partenariat sont programmées sous formes de salons sectoriels. Une occasion de réunir des donneurs d’ordre européens d’une part et les équipementiers et industriels de la sous-traitance marocaine d’autre part. Aussi, une exposition collective sera organisée en faveur du groupe d’équipementiers retenus lors d’Equip Auto 2003. En même temps, le bilan des résultats de l’ensemble des démarches entreprises sera dressé. Les constats tirés, permettront de concevoir et apporter les correctifs nécessaires. Ce n’est pas tout. L’industrie automobile au Maroc sera la vedette lors de la deuxième édition Tec’Auto programmée en 2003. Le potentiel de cette industrie y sera amplement détaillé afin de préparer le terrain pour d’éventuels partenariats entre constructeurs et équipementiers de premier rang. « Elle permettra de canaliser des projets de partenariat et de délocalisation d’entités européennes vers le Maroc », explique-t-on.
Aujourd’hui, plusieurs constructeurs internationaux s’intéressent à la sous-traitance d’une partie de leurs activités au Maroc. Le Français Renault mène une réflexion pour en mesurer l’apport. Dans cet ordre d’idées, Fiat a à son tour exprimé sa disposition à collaborer avec le Maroc. Il reste à savoir comment cette idée peut-elle prendre forme et… sans trop tarder.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *