Erac : feuille de route vers le regroupement

Tenue à Rabat, la rencontre annuelle des Ressources humaines de l’Erac Nord-Ouest a duré toute la journée du vendredi. Cadres et responsables, ils étaient nombreux à écouter le ministre délégué chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme, présenter en détail la feuille de route pour les Erac. D’emblée, dans son intervention, Toufiq Hjira aborde ce que l’on pourrait nommer une situation paradoxale. «Il est inconcevable que les Erac vivent une situation de déséquilibre, alors que l’immobilier est devenu l’un des secteurs les plus rentables dans le pays». Cette situation déficitaire des Etablissements régionaux d’aménagement et de construction, constitue un vieux problème sur lequel ont buté toutes les réformes engagées jusque-là. C’est dire que la réussite des nouveaux programmes pour l’habitat passe par un retour à la normale dans ces différents organismes.
Le ministre a annoncé dans la foulée, la tenue, du 7 au 9 avril, d’une rencontre réunissant tous les Erac, soit dix établissements pour débattre de la problématique. A l’ordre du jour de cette rencontre prévue à Fès, les voies et modalités pour le regroupement, la mise à niveau et le recadrage de la mission de ces établissements publics. Comme l’a rappelé le ministre dans son allocution, «les mutations sur le plan national et international exigent une réorientation de ces établissements», appelés à devenir compétitifs et à jouer le rôle de jonction entre le public et le privé.
De son côté, le directeur de l’Erac-Région du Nord-Ouest, Ali Guedira, a présenté une vue globale de son établissement. Les différents programmes de mise à niveau portent, a-t-il rappelé, sur la restructuration et la mise à niveau des ressources humaines. La revalorisation du personnel a été concrétisé par plusieurs initiatives. Parmi les initiatives prises, un programme de formation qui a concerné 350 employés et, signe du changement de l’approche Ressources humaines, un nouveau système de valorisation des compétences. Côté réalisations, l’Erac Nord-Ouest a participé à plusieurs programmes sociaux, à Salé et à Tétouan.
Plus de 3.100 logements dont 636 habitats économiques ont été réalisés. Un préambule par rapport à ce qui attend l’Erac Nord-Ouest en 2004, à savoir la construction de 6 892 unités, dont 2 444 logements.
Année charnière, 2003 marque donc le point de départ vers les nouvelles orientations du gouvernement, notamment le programme des 100.000 logements.
Reste à savoir si le ministère a les moyens de sa politique. Pour rappel, l’enveloppe budgétaire globale allouée aux secteurs de l’Habitat et de l’Urbanisme, au titre de l’année 2004, est de 1,864 milliard de dirhams. La part du lion revient dans ce budget à l’Habitat, avec 1,625 milliard de budget brut, déduction non faite des dépenses de personnel et des dépenses diverses qui coûtent environ 145 millions de dirhams. Les différents programmes de résorption des bidonvilles, de lutte contre l’habitat insalubre et de restructuration des tissus anciens se partagent une grande partie des crédits d’investissements pour l’année 2004.
Bref, il s’agira pour les Erac, en attendant d’éventuels ajustements, de faire avec les moyens du bord. Dans ce sens, la voie à suivre est toute indiquée, s’inscrivant dans le contrôle de la performance des EPP et des organismes sous tutelle. Lors de cette journée, plusieurs intervenants se sont penchés sur cette question de la réorganisation des Erac, cruciale selon les propos du ministre de l’Habitat.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *