Essaouira, une ville bien servie

Connue pour être une destination qui attire de plus en plus de visiteurs, avide d’un tourisme de «sens» et d’authenticité, Essaouira a toujours accusé le manque de liaisons directes , notamment aériennes. La nouvelle offre, fruit d’une réflexion commune entre le groupe hôtelier Accor et la compagnie aérienne Regional Air Lines tombe donc à point nommé.
Visant une complémentarité entre le transport aérien et l’hôtellerie, ce service se veut comme un moyen de «désenclaver», sur le plan touristique, le vieux Mogador. C’est ainsi que le 30 mars prochain verra l’avènement du premier vol commercial sur l’axe Casablanca-Essaouira. La ville sera desservie à raison de deux vols hebdomadaires à des tarifs dits promotionnels avec une possibilité d’offrir une 3ème fréquence pour le festival d’Essaouira. L’offre se décline en 2 packages week-end et semaine qui comprennent vols et séjours au Sofitel Thalassa Mogador.
Le premier package est un séjour week-end de trois nuits en chambre double et petit-déjeuner. Il est au prix de 2990 DH. Le deuxième est de 7 nuits en demi-pension en chambre double également et il est au prix de 5520 DH. Le vol pour le package week-end aura lieu vendredi. Le retour sera effectué le dimanche.
Quant au package semaine, il démarre avec un vol chaque samedi et lundi. Bénéficiant du soutien de certaines associations locales et de quelques grandes personnalités d’Essaouira, comme André et Marcel Azoulay, il s’agit pour le directeur général du groupe Accor, Marc Thepot, d’un partenariat gagnant-gagnant visant la promotion d’une destination qui «résiste». En effet, Essaouira est l’une des rares villes marocaine à ne pas avoir été touchées par la baisse enregistrée les deux dernières années en termes de fréquentation. Bien au contraire, puisque le taux de remplissage de ses hôtels a enregistré une hausse de 50%.
Ce partenariat vient donc en réponse à une forte demande, notamment de la part des opérateurs touristiques du marché national. Cet intérêt émane aussi bien d’opérateurs marocains comme Carlson Wagonlit Travel, Atlas Voyages et Objectif Maroc que de pays comme la France et le Portugal, ainsi que le Benelux. Un facteur qui a incité Regional Air Lines à «élaborer son programme de vol de façon à permettre une connexion avec les vols internationaux par le biais de l’Aéroport Mohammed V».
Aussi bien pour la compagnie aérienne que pour le groupe Accor, cette démarche a également pour but attirer la clientèle locale vers un tourisme balnéaire axé, notamment en hôtellerie, sur la thalassothérapie tout en limitant l’ampleur des problèmes qu’accuse cette destination en termes d’accessibilité. Reste que les avions qui seront utilisés pour cette opération sont d’une capacité relativement limitée (19 places).
Présupposant un succès certain, les responsables respectifs des deux entreprises prévoient d’étendre leur partenariat à d’autres destinations. La prochaine sera la ville de Tétouan où Accor est déjà installé avec le Thalasso Marina Smir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *