Et de 7 pour le prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient

Et de 7 pour le prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient

L’opérateur récompensera les meilleures start-up du Mena

Les trois lauréats internationaux recevront des subventions de l’ordre de 25.000 euros, 15.000 euros et 10.000 euros. Ils bénéficieront également de l’accompagnement des professionnels de la création et du financement des jeunes entreprises.

Les candidatures sont ouvertes pour les porteurs de projets désirant postuler pour le prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient. Ainsi, tout Marocain âgé de plus de 21 ans a jusqu’au 6 juin pour déposer sa candidature au niveau de la rubrique dédiée à cette compétition sur le site «entrepreneurclub.orange.com».

Principale exigence à prendre en considération : le projet doit avoir moins de trois ans. «Le projet doit en effet être réaliste dans sa partie opérationnelle. Cet investissement doit tenir la route. Il doit avoir un fort impact sociétal et un grand sens de l’innovation», énumère Zakia Hajjaji, directrice des ressources humaines et communication de Orange, en marge d’une conférence de presse tenue, mardi 7 mars, à Casablanca. Le prix orange de l’entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient gagne en maturité. Cette année ce sera la 7ème édition de la compétition.  Une nouveauté sera introduite. Selon les représentants d’Orange, le concours se fera en deux temps. «C’est la particularité de cette année. Une phase locale aura lieu dans un premier temps. 

Un jury d’experts marocains   désignera trois gagnants nationaux. Chacun de ces finalistes recevra une dotation financière lui  permettant de concrétiser ses projets», explique Mme Hajjaji.  Pour cette phase, Orange s’est associé, à la Fédération marocaine des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (Apebi). «Nous sommes ravis d’accompagner Orange dans cette initiative  à forte dimension africaine. Nous encourageons toute action qui vise à développer les technologies d’information et à encourager les start-up aussi bien au Maroc qu’en Afrique», souligne pour sa part Saloua Karkri Belakziz, présidente de l’Apebi.

La phase internationale concernera les gagnants de chaque filiale Orange participante. Au total 51 candidats seront mis en concurrence par un jury international qui remettra le Grand prix à trois lauréats. La remise des prix aura lieu lors de la soirée des «AfricaCom Awards», prévue en novembre prochain. Les trois lauréats internationaux recevront des subventions de l’ordre de 25.000 euros, 15.000 euros et 10.000 euros. Ils bénéficieront également de l’accompagnement des professionnels de la création et du financement des jeunes entreprises.  Rappelons que deux marocains ont déjà remporté le prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique et en Moyen-Orient, dont un coup de cœur en 2015 et un premier prix en 2016. L’édition 2016 a connu par ailleurs un record de candidatures.

Se référant à Bruno Metting, directeur général adjoint du Groupe orange en charge de la zone Afrique et Moyen-Orient, 750 jeunes ont déposé leurs candidatures. A travers ces initiatives, Orange réitère son engagement au développement des start-up, et ce en misant sur l’innovation au service des populations.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *