Etablissements et entreprises publics: 198 milliards DH de chiffre d’affaires en 2014

Etablissements et entreprises publics: 198 milliards DH de chiffre d’affaires en 2014

Bonne performance des établissements et entreprises publics (EEP) en 2014. Le chiffre d’affaires du secteur des EEP s’est établi, pour ladite période, autour de 198 milliards de dirhams, affichant une amélioration de 4%.

La valeur ajoutée du secteur est restée pour sa part stable atteignant ainsi les 73 milliards de dirhams au titre de l’exercice 2014. C’est ce qui ressort en gros du rapport d’activité 2014 de la Direction des entreprises publiques et de la privatisation.

Les agrégats financiers des établissements et entreprises publics démontrent également une progression de 7% des fonds propres. Le total bilan a suivi le même trend grimpant ainsi de 8% à fin 2014. Les dépenses d’investissement des établissements et entreprises publics se sont situées autour de 72 milliards de dirhams. La direction indique dans son rapport que «la capacité d’autofinancement a participé au financement de 49% de l’investissement des EEP».

Et de préciser que 50% des investissements du secteur sont le fait de 4 établissements et entreprises publics. Le groupe OCP y a contribué autour de 20 milliards de dirhams contre 8,3 milliards pour l’ONEE et 6 milliards de dirhams respectivement pour les groupes CDG et Al Omrane.

Commentant ces performances, Samir Mohamed Tazi, directeur des entreprises publiques et de la privatisation, a souligné : «Le progrès constaté au niveau des performances des établissements et entreprises publics (EEP) et l’augmentation de leurs investissements sont le fruit de réformes et de restructurations sectorielles profondes, de l’adoption des règles de bonne gouvernance et de transparence ainsi que de la recherche continue de diversification de leurs sources de financement et de modernisation de leur cadre institutionnel et organisationnel».

Les contrôleurs d’État ont visé, en 2014, 4.243 marchés contre 2.905 marchés une année auparavant. La valeur générée par les marchés visés par les contrôleurs d’état en 2014 a dépassé les 15 milliards de dirhams. Ce montant a accusé une hausse de 16% comparativement à 2013, une année durant laquelle les marchés visés ont totalisé près de 13,4 milliards de dirhams.

Le rapport d’activité 2014 de la Direction des entreprises publiques et de la privatisation fait savoir, dans ce sens, que les marchés visés en 2014 représentent en valeur près de 84% du montant total. En nombre, lesdits marchés représentent 62%. «Cette situation résulte du relèvement des seuils de visa en vigueur au niveau de certains établissements et entreprises publics dont le système de contrôle interne a atteint un niveau de maturité qui justifie ledit relèvement», relève-t-on du rapport d’activité de la Direction des entreprises publiques et de la privatisation. Pour sa part, le nombre de marchés rejetés n’a représenté en 2014 que 1,8% du total des marchés soumis au visa.

En termes de recommandations, le rapport fait savoir que leur mise en œuvre a atteint un niveau significatif. La direction évoque, en 2014, un taux moyen de 30%. S’agissant des recommandations en cours de réalisation, ces dernières se sont élevées à 35%.

Pour rappel, la Direction des entreprises publiques et de la privatisation a procédé, en 2014, à la formalisation de la stratégie actionnariale de l’État. Inscrite dans le cadre de l’étude visant l’instauration d’une gestion active du portefeuille public, cette stratégie a été déclinée dans un projet de charte, précisant les lignes directrices de la fonction actionnariale de l’État et à travers un périmètre prédéfini d’EEP nécessitant l’exercice d’une gestion active du portefeuille.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *