Etablissements et entreprises publics : OCP, ONEE, CDG, ONCF… les grands investisseurs

Etablissements et entreprises publics : OCP, ONEE, CDG, ONCF… les grands investisseurs

INVESTISSEMENTS DES PRINCIPAUX EEP (PRéVISIONS 2018)

Le Groupe OCP  marque le coup

107, 57 milliards de dirhams, c’est le volume d’investissement prévisionnel des EEP pour l’année 2018. Il en ressort une amélioration de 1% comparativement à l’année 2017. Dans cette dynamique le Groupe OCP arrive au premier rang avec 15 milliards de dirhams, suivi de l’ONEE avec 13,07 milliards de dirhams. Le Groupe CDG, quant à lui, est troisième en termes d’investissements pour l’année prochaine.    

RÉPARTITION SECTORIELLE DES INVESTISSEMENTS PRÉVISIONNELS 2018

90% des investissements des EEP couvrent 8 secteurs 

Le secteurde l’énergie, mines, eau et environnement accapare 31% des investissements prévisionnels au titre de l’année 2018. En se référant au rapport sur les établissements et entreprises publics accompagnant le projet de loi de Finances 2018, il s’avère également que cet effort d’investissement est dédié à hauteur de 27% au secteur des infrastructures et du transport, suivi de l’habitat, l’urbanisme et le développement territorial avec 14%.

RéPARTITION RéGIONALE DES INVESTISSEMENTS PRéVISIONNELS 2018

51% des investissements prévisionnels vont à Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra

L’année 2018 connaîtra un rééquilibrage en faveur de certaines régions, selon le ministère de l’économie et des finances. Ce changement concerne Casablanca-Settat (28%), Rabat-Salé-Kénitra (23%), Marrakech-Safi (10%), Souss-Massa (5%) et Drâa-Tafilalet (3%) qui verront leur part augmenter. Dans cet élan, la répartition régionale des investissements prévisionnels pour 2018 sera marquée par une amélioration pour l’ensemble des régions du Maroc.

 

CHIFFREs D’AFFAIRES DES EEP 2015-2018 (MDH)

Chiffres d’affaires des EEP  en hausse en 2018

Le chiffre d’affaires prévisionnel des EEP connaîtra une augmentation de 2% au titre de l’année 2018. Il s’établirait ainsi à 237,31 milliards de dirhams contre 231,7 milliards enregistrés en 2017. Le ministère de l’économie et des finances explique cette hausse par l’amélioration prévue du chiffre d’affaires de l’ONEE, de la RAM, des régies de distribution, de l’ANCFCC, du Groupe HAO, de l’ONCF, de l’ONDA, d’ADM et du Groupe TMSA.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *