Etablissements et entreprises publics: Un chiffre d’affaires de 235,73 MMDH prévu pour 2017

Etablissements et entreprises publics: Un chiffre d’affaires de 235,73 MMDH  prévu pour 2017

Plus de 107 milliards DH, tel  est l’investissement prévisionnel des 209 établissements et entreprises publics (EEP) au titre de l’exercice budgétaire 2017.

Ce chiffre, dévoilé dans un rapport accompagnant la loi de Finances 2017, se répartirait sur sept secteurs d’activité, en l’occurrence les infrastructures, les transports, l’eau, l’énergie et les mines, l’agriculture, les finances, l’habitat et le social. Toutefois, il s’inscrirait en baisse par rapport à 2016 compte tenu de l’achèvement de plusieurs projets menés par certains EEP, en l’occurrence l’Agence spéciale Tanger Med  (TMSA), l’ONCF, des Offices régionaux de mise en valeur agricole (ORMVA) des Régies de distribution et de l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

chiffre-d-affaires-etablissements-et-entreprises-publics

Le repli serait en revanche atténué par l’amélioration de l’investissement de l’ONEE, du Groupe Al Omrane, de la Caisse pour le financement routier (CFR) et le lancement du projet Nador West Med. Les prévisions de la loi de Finances 2017 portent également sur des transferts budgétaires de l’ordre de 27 milliards DH. Ils serviront soit de dotations de capital ou bien de subventions d’équipement ou de fonctionnement en faveur des établissements et entreprises publics œuvrant dans l’agriculture, les infrastructures et les secteurs sociaux. Les produits versés  par certains EEP bénéficiaires s’inscriraient en hausse en 2017 passant de 8,33 MMDH prévus en 2016 à 9,067 MMDH au titre de l’année budgétaire 2017. En termes de performances financières, Le chiffre d’affaires prévisionnel des EEP devrait atteindre 235,73 MMDH  contre une probabilité de clôture de 223,61 MMDH en 2016. La progression serait de 5,4% tirée principalement par celles d’OCP, de l’ONEE, de la RAM, des Régies de distribution, de l’ANCFCC, du Groupe Al Omrane, de l’ONDA et de la Société des autoroutes du Maroc.

La valeur ajoutée grimperait, selon les prévisions de la loi de Finances, de 7%, soit 84,62 MMDH en 2017. L’amélioration attendue serait en relation avec la valeur ajoutée prévisionnelle de l’ONEE et l’ANCFCC.

Notons que les établissements et entreprises publics jouent un rôle majeur dans le développement économique du Maroc. Des chantiers structurants leur sont attribués.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *