États-Unis : huit Marocains au Sommet de l’entreprise

États-Unis : huit Marocains au Sommet de l’entreprise

Durant deux jours, huit entrepreneurs marocains ont représenté le Royaume au Sommet présidentiel de l’entreprise. Tenue les 26 et 27 avril 2010 au Centre international de commerce Ronald Reagan à Washington, cette manifestation mettait en exergue l’importance des entreprises, de la création d’emploi et du développement dans diverses communautés. De retour au pays, les huit chefs d’entreprises marocains ont tenu à raconter leur expérience lors d’un débat organisé, mardi 5 mai, à Casablanca par Elisabeth Millard, consul général des États Unis à Casablanca et marqué par la présence de Samuel Kaplan, ambassadeur des États-Unis à Rabat. Rappelons-que, l’organisation d’un Sommet présidentiel de l’entreprise a été promise par Barack Obama il y a tout juste un an. Dans son discours prononcé en juin 2009 au Caire, le président américain s’était engagé à tenir un Sommet de l’entreprise dans le but d’accroître et de renforcer les relations entre les principaux acteurs du monde des affaires, les fondations et les chefs d’entreprises aux États-Unis et leurs homologues des communautés islamiques de par le monde. Les huit Marocains qui ont pris part au d’un Sommet présidentiel de l’entreprise sont Miloud Chaâbi, président de Yanna Holding, Omar Chaâbi, vice-président de Yanna Holding, Moulay Ahmed Essakalli, président de Zid Zid Kids, Mohamed Benamour, Dg de Benson Shoes, Mohamed Horani, P-dg et fondateur de HPS, Hakima El Haité, Dg d’Eau Globe, Wafaâ Zerrouki, présidente fondatrice de l’Association pour l’artisanat traditionnel des femmes, et Wafaâ Chafi Fathi, secrétaire générale de la Fondation BMCE Bank. «Je salue cette excellente initiative qui était nécessaire parce qu’il n’y a pas mieux que l’économie pour bâtir des relations. Durant deux jours de travail, nous avons senti une volonté réelle dans ce sens. C’était aussi l’occasion de tirer des leçons. Nous avons remarqué l’absence de présentation de l’expérience marocaine alors que nous avons de belles choses à raconter. Je pense aussi que nos relations sont plutôt orientées vers l’Europe», souligne M. Hourani. «Nous avons pu voir de très près ce qu’on appelle les meilleurs practices. De cette manifestation, je suis revenue avec 120 cartes de visite ! », raconte Mme Chafi Fathi. Pour leur part, M. Essakalli, Miloud et Omar Chaâbi ont parlé d’un séjour fructueux qu’il leur a permis de rencontrer des hommes d’affaires de plusieurs nationalités puisque l’événement a réuni 250 entrepreneurs venus de 50 pays. Dans un discours prononcé à la clôture de cette rencontre, le 27 avril, la secrétaire d’État Hillary Clinton a invité les chefs et les créateurs d’entreprise à devenir les agents du changement dans leur pays. Dans un discours prononcé à la clôture de cette rencontre,  elle avait précisé qu’ils pouvaient non seulement contribuer au développement économique et à la création d’emplois mais aussi «promouvoir la prospérité commune, réclamer une gouvernance ouverte et responsable et aider à élargir l’accès aux services tels que la santé et l’éducation». Ces huit entrepreneurs comptent institutionnaliser leur groupe pour pouvoir accompagner l’initiative Obama de sorte à ce que d’autres promoteurs marocains puissent en bénéficier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *