Eurazeo dit pouvoir investir, mais pas trop tôt

Eurazeo dit pouvoir investir, mais pas trop tôt

Eurazeo dispose de capacités financières pour réaliser des investissements mais juge important de ne pas le faire trop tôt, déclare le président du directoire de la société d’investissement. Eurazeo, qui a publié, lundi soir, ses résultats annuels, a dit disposer de 1,6 milliard d’euros de ressources disponibles, sous forme de liquidités, de titres cotés encore cessibles, de capacités de tirage sur son fonds de co-investissement et de capacité d’endettement, avec une ligne de crédit «intacte» totalisant un milliard d’euros. «Nous avons la capacité d’accompagner le développement de nos filiales et nous avons la capacité de recommencer à investir. Mais pas trop tôt. Il vaut mieux arriver un peu plus tard qu’investir trop tôt et accuser des baisses», a déclaré Patrick Sayer lors d’une conférence consacrée aux résultats annuels du groupe. «Je préfère commencer à sentir un «trend» positif, quitte à perdre les 5 à 10 premiers pour cent», a-t-il ajouté. Eurazeo a publié pour la première fois cette année son actif net réévalué (ANR), ressorti à 53,4 euros par action. Patrick Sayer a justifié cette décision par la «forte volatilité du marché et la forte décote du cours de Bourse». Il a également jugé «convenable» le levier du groupe et rappelé que les dettes des sociétés en portefeuille étaient sans recours sur Eurazeo. La société d’investissement a accusé une perte nette part du groupe de 61 millions d’euros en 2008, après d’importantes plus-values de cession (pour 604 millions d’euros) enregistrées en 2007 sur Eutelsat et Fraikin. En 2008, les plus-values de cession ont totalisé seulement 302,8 millions d’euros, dont 145 millions sur la vente de titres Veolia, 35 millions sur ceux d’Air Liquide et 28 millions sur la cession d’actions Danone. En revanche, la société a enregistré des dépréciations de 77 millions d’euros sur le gestionnaire de parkings Apcoa et a entièrement déprécié son investissement (de 144,6 millions d’euros) dans Stations Casinos, compte tenu de la sévérité de la crise touchant le secteur des casinos et de l’immobilier à Las Vegas (Etats-Unis).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *