Euromoney livre sa lecture des principales tendances du marché : Des perspectives prometteuses pour les années à venir

Euromoney livre sa lecture des principales tendances du marché : Des perspectives prometteuses  pour les années à venir

Le front office reste toujours au centre des améliorations technologiques des banques privées. Les prochaines années seront marquées par une tendance d’investissement orientée cybersécurité.

Ils étaient plus de 2.000 gestionnaires de patrimoine représentant 737 institutions financières  à participer cette année au sondage «Euromoney Global Private Banking Survey». Cette enquête publiée tous les mois de février par le magazine anglais «Euromoney» livre un panorama de ce segment financier. Cette publication tire les données des chiffres de performance et des nominations par les banquiers. Un classement découle de ce sondage permettant d’identifier les principaux fournisseurs de services concurrentiels et non concurrentiels. D’importants changements ont été relevés au titre de cette 16 ème édition. Nombreuses sont les institutions à avoir amélioré leur positionnement dans le Top 10 de ce classement.

Si UBS Global Wealth Management a préservé sa place en tête du podium, le Crédit suisse a gagné cette année une place passant au deuxième rang. Il a ainsi devancé la banque américaine JP Morgan qui arrive troisième. Santander a pour sa part réintégré le top 10 du classement mondial de la banque privée et s’est hissé au premier rang en Amérique latine. Par ailleurs, les anticipations relevées par ce sondage font ressortir en premier une augmentation des revenus. D’après les conclusions tirées par Euromoney, les revenus devraient augmenter mais à un rythme plus lent. «Environ 66% des personnes interrogées ont déclaré s’attendre à des revenus plus élevés dans leurs entreprises», peut-on relever dans ce sens. 

Le recrutement connaîtrait par ailleurs une accélération. 59% des banquiers interrogés dans l’ensemble des régions couvertes par cette enquête s’attendent à un élan de recrutement soutenu au cours de la prochaine année. Un optimisme se dégage des opérateurs du Moyen-Orient et l’Europe occidentale quant à l’embauche de nouveaux conseillers financiers au-delà de 2019.  Ceci témoigne de l’intérêt que continue à capter ce segment financier et ce en dépit des appréhensions portées à l’avenir du métier de banquier privé, notamment avec toutes les mutations technologiques qui s’opèrent au niveau mondial. De même, les répondants au sondage d’Euromoney réitèrent leurs engagements quant à l’adaptation de leurs services aux attentes de la clientèle et des mutations du marché, notamment la richesse croissante des femmes. Il ressort que près de trois quarts des personnes interrogées ont déclaré que leur entreprise avait des projets concernant la richesse croissante des femmes.

«Le marketing ciblé auprès des clientes et le recrutement de conseillères ont été les réponses les plus populaires pour faire face à cette tendance», peut-on tirer de cette enquête. L’amélioration technologique figure aussi parmi les points abordés. Il en résulte que le front office reste toujours au centre des améliorations technologiques des banques privées. Les prochaines années seront marquées par une tendance d’investissement orientée cybersécurité. Rappelons que l’enquête du magazine Euromoney couvre 12 catégories différentes de produits et de clients sur une base mondiale et régionale. Le classement livré se base sur un échantillon d’institutions financières issues de 56 pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *