Événement : BMCE Bank : les indices au vert

Événement : BMCE Bank : les indices au vert

Le Conseil d’administration de BMCE Bank s’est réuni le 17 mars à Marrakech. Présidée par Othmane Benjelloun, cette réunion a eu à l’ordre du jour le bilan de l’exercice 2005, jugé excellent. Durant cette période, le produit net bancaire a connu une progression de 11,5 % pour atteindre un total de 3,1 milliards. Le résultat net consolidé du groupe a ainsi atteint pour cet exercice 734,5 millions DH, soit une hausse substantielle de 28,4 %. Chiffre porté à la hausse notamment par la croissance soutenue de l’activité Maroc. A commencer par les crédits immobiliers qui ont connu une hausse de 58 %. Quant aux crédits à la consommation, ils ont augmenté de 35,4%, alors que le nombre des comptes générés a enregistré une hausse de 15 %. La tendance a été la même du côté des activités monétiques et bancassurance avec une hausse de 12,9 % pour la première activité et de 39,8 % pour la seconde.
La couverture renforcée du protefeuille crédit s’est, pour sa part, traduite par une hausse des dotations aux provisions nettes des reprises de + 46% à 352 millions DH. Partant sur la même lancée, les actifs consolidés ont connu un total bilan en hausse de 9 % à plus de 75,6 milliards DH. Ce résultat est notamment dû à la croissance des dépôts et crédits à la clientèle respectivement de 7 et 16,2%. Durant cet exercice, l’assise financière a été renforcée avec des fonds propres se consolidant de 10% à 6,5 milliards DH. Quant au segment des Marocains résidant à l’étranger, marché sur lequel la BMCE demeure un outsider, la banque a réussi à conquérir un point de part de marché avec des dépôts en augmentation de 23 %. La BMCE Bank se positionne également comme un partenaire privilégié de l’entreprise marocaine, notamment les PME.
En 2005, les encours de crédits destinés aux grandes entreprises ont augmenté de 24,1 %. Ainsi, et durant cet exercice, la banque a participé au financement de nombreux projets touristiques, industriels et d’infrastructures. En outre, l’institution financière a mis en place une ligne de financement de 30 millions d’euros devant contribuer au financement à moyen terme des PME. Il s’agit là de la mise en pratique d’une convention signée avec la BEI (Banque européenne d’investissement). La priorité a été donnée à la valorisation des ressources humaines avec plus de 500 recrutements de qualité réalisés en 2005 dans le cadre de la poursuite du programme d’extension du réseau d’agences. En douze mois, la banque s’est dotée de 50 nouvelles agences ainsi que de cinq centres d’affaires supplémentaires.
Il a été également prévu que le Conseil d’administration, réuni le 17 mars, proposera à l’assemblée générale des actionnaires la distribution d’un dividende de 20 DH par action, en hausse de 25 % par rapport à l’exercice 2004.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *