Événement : CGEM : les fédérations préparent leurs élections

Événement : CGEM : les fédérations préparent leurs élections

Avant le 30 septembre 2006, la quasi-totalité des fédérations affiliées à la CGEM ainsi que les Unions régionales doivent renouveler leurs bureaux conformément aux dispositions statutaires. Passé ce délai, les fédérations qui n’auront pas organisé leurs élections ne pourront pas siéger dans le prochain bureau de la CGEM.
Sont concernées huit Unions régionales et une dizaine de fédérations internes. Les fédérations externes comme celles du BTP, de l’agroalimentaire (Fenagri) et l’AMITH sont aussi concernées.  D’ailleurs, la  dernière réunion du bureau de la CGEM, tenue courant juillet, a exhorté la FNBTP et la Fenagri de s’aligner sur les statuts de l’organisation patronale en appliquant le principe d’un mandat de trois ans renouvelable. Commentaire de Bouchaïb Benhamida : «Les statuts de la Fédération nationale du bâtiment et travaux publics, mis à jour en 2003, sont conformes à ceux de la CGEM. S’il y a des ajustements à faire, ce sera à notre conseil d’administration d’en décider», conclut-il en rappelant que la FNBTP existe depuis 1981.
Bref, il est peu probable que la FNBTP aille aux élections avant le mois de décembre.
Notons que beaucoup de présidents, à l’instar d’Ahmed Seddik, président de l’Union régionale du Nord (même cas pour l’Union régionale d’Agadir) ont déjà cumulé leurs deux mandats. Hassan Alami de la Fédération du commerce et des services a aussi terminé ses deux mandats. Compte tenu de cette situation, de nouvelles têtes sont attendues à la CGEM.
Pour l’heure, beaucoup de présidents en exercice font mystère de leurs intentions : «Je n’ai encore rien décidé pour le moment, je le ferai en fonction de l’évolution de la situation à la CGEM», déclare Hamad Kassal, président de la Fédération des PME-PMI. Jalil B. Taarji, président de la Fédération du tourisme, n’en est pas moins avare en commentaires : «Je  n’ai pas encore pris de décision pour le moment. Je vous en dirai plus le 15 septembre lors de la réunion de notre bureau», déclare-t-il. Candidate à l’externalisation, la Fédération du tourisme  ne pourra pas respecter la date du 30 septembre pour, dit-on, des «contraintes de calendrier». L’assemblée générale élective n’est prévue qu’au 30 octobre. Quant à Karim Tazi,   président de l’Association marocaine de l’industrie du textile et de l’habillement, il  a encore une année devant lui, puisqu’il avait remplacé, à mi-parcours, Salah Eddine Mezzouar nommé ministre du Commerce et de l’Industrie. 
L’enjeu de toutes ces élections reste l’entrée dans le prochain bureau de la CGEM co-présidé par le tandem Moulay Hafed Elalamy- Mohamed Chaïbi. Cette instance sera constituée d’une catégorie de «personnes de droit », formée des présidents des fédérations et des Unions régionales. Viennent ensuite les cooptés, soit 25% des membres et les 10 présidents de commissions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *