Événement : CGEM, une association et une mission

Régie par le dahir du 15 novembre 1958 relatif au droit d’association. La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) a pour mission d’agir comme force de proposition et partenaire de réflexion des pouvoirs publics. Elle a aussi pour mission la dynamisation du partenariat international et d’attraction de l’investissement vers le Maroc. Le président de la CGEM est élu  tous les trois ans.
À cet égard il convient de souligner que le mode de vote a subi des modifications profondes pour garantir une plus grande représentativité. Il y a deux ans, quelques grandes entreprises exerçaient une mainmise sur le bureau de la CGEM. C’est la raison pour laquelle d’ailleurs, des changements ont été introduits sur le plan de la procédure pour élargir le droit au vote. Actuellement, chaque entreprise, qui est à jour de ses cotisations dispose d’une seule voix au lieu de cinq auparavant. En revanche, plus de pouvoir a été accordé aux présidents des associations et fédérations par rapport aux simples adhérents. Selon les statuts en vigueur, les associations et fédérations à vocation régionale disposent de 5 à 10 voix. Celles de dimension nationale disposent de 10 à 20 voix. Toutefois, il faut préciser que le montant de la cotisation annuelle est indexé au chiffre d’affaires, il varie entre 2000 dirhams et 40.000 dirhams. Les associations professionnelles, quant à elles, paient une cotisation de 1500 dirhams.
La CGEM se charge de la médiation et la conciliation de tous litiges entre entreprises, associés, actionnaires, employeurs et employés et aussi entre l’administration et l’entreprise. Mais la mission principale de la Confédération reste celle d’accroître la compétitivité de l’entreprise marocaine ainsi que l’amélioration de sa capacité à s’adapter en permanence à un environnement changeant.
En développant le savoir-faire managérial des dirigeants. La Confédération Générale des Entreprises Marocaines vise à orienter, d’encadrer et d’informer l’entreprise marocaine dans sa quête de partenariat, de qualité et de productivité. Ce faisant, elle agit comme force de proposition et comme partenaire de réflexion des pouvoirs publics. Pour son organisation, elle est constituée de 4 grands ensembles : une assemblée générale qui est formée de l’ensemble des membres de la confédération et représente l’organe central . Une assemblée plénière qui se réunit tous les deux mois et constitue l’organe de réflexion et d’information de la CGEM.Et un Conseil National du Patronat (CNP)  .Elle est composée des présidents des Fédérations, des unions régionales, des commissions et des membres cooptés, le CNP définit la stratégie, la politique et les orientations générales de la confédération. Enfin, le bureau qui est l’organe exécutif des orientations générales et des décisions de l’Assemblée Générale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *