Événement : Emploi : Moukawalati à Meknès

L’inadéquation formation-emploi constitue un handicap majeur à l’insertion des jeunes dans la vie professionnelle, a indiqué le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mustapha Mansouri. Intervenant, mercredi à Meknès lors de la cérémonie de lancement du programme national d’appui à la création d’entreprises "Moukawalati", M. Mansouri a estimé que ce programme vise à donner aux jeunes l’opportunité de créer de petites entreprises à travers l’octroi de crédits à hauteur de 250.000 DH. Le ministre a mis en exergue les objectifs et les avantages de ce programme, notamment l’accompagnement pré et post-création des entreprises pour les jeunes porteurs de projets, soulignant que la spécificité de ce programme visant la création de 30.000 entreprises à l’horizon 2008, réside dans la garantie des crédits par l’Etat. Le programme "Moukawalati" tend également à structurer et à intégrer les entreprises informelles dans le secteur formel à travers des mesures incitatives et d’encouragement, a-t-il poursuivi, notant que l’élaboration dudit programme a nécessité un coût budgétaire de l’ordre de deux milliards DH, outre le manque à gagner en termes de recettes fiscales. Pour sa part, le wali de la région Meknès-Tafilalet, gouverneur de la préfecture de Meknès, Hassan Aourid, a indiqué que le programme "Moukawalati" est de nature à donner une dynamique au secteur de l’emploi à travers la relance des investissements et la création de petites unités de production. M. Aourid a estimé que la réussite de ce programme ambitieux dépend de la mobilisation et de l’implication de tous les partenaires locaux, rappelant que la question de l’emploi des jeunes figure en tête des priorités nationales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *