Événement : Le chômage régresse au Maroc

Événement : Le chômage régresse au Maroc

Pour la première fois depuis 13 ans, le nombre des chômeurs au Maroc est passé sous la barre du million. La nouvelle a été annoncée mercredi par le Haut commissariat au plan (HCP) à Rabat.
Les chiffres présentés sont particulièrement éloquents. Ainsi, au terme du deuxième trimestre de l’année 2006, la population active au chômage a baissé d’environ 360.000 personnes, passant de 1,23 million de chômeurs à 879.000, soit une baisse relative de 29,1%, a affirmé le HCP dans une note d’information au sujet de la situation du marché du travail. «Pour la première fois depuis 13 ans, le nombre de chômeurs (passe) sous la barre d’un million», affirme pompeusement le HCP.
Le taux de chômage enregistre en fait une tendance baissière pour la seconde fois. Ainsi, après être passé de 11,3% à 9,8% entre les premiers trimestres de 2004 et 2005, un nouveau recul est enregistré, record cette fois-ci. Le taux de chômage s’est établi à 7,7% contre 11,1% il y a une année.
En termes de créations d’emplois, quelque 628.000 emplois rémunérés ont vu le jour dont 350.000 dans les villes et 278.000 dans les campagnes, ajoute le HCP. A l’inverse, l’emploi non rémunéré a perdu 24.000 postes dont 68,2% localisés en zone rurale et 72,7% représentés par la catégorie des apprentis.
Au total, la création nette d’emplois (rémunérés et non rémunérés) a ainsi porté, entre les deuxièmes trimestres de l’année 2005 et 2006, sur 604.000 postes, contre une moyenne de 300.000 au cours des cinq dernières années, pour la même période.
Le département de M. Lahlimi explique cette baisse du chômage notamment par les effets de « l’exceptionnelle campagne agricole», le développement des activités du bâtiment et travaux publics (BTP) et les actions de promotion de l’emploi.
D’ailleurs, les chiffres sont là pour en attester : plus de 77% des créations d’emplois reviennent à l’agriculture et au BTP.  Ainsi, dans les secteurs de l’agriculture, des forêts et de la pêche, quelque 380.000 postes ont été créés (soit un accroissement de 8,4%), dont 65% en milieu rural.
Le secteur des BTP a par ailleurs enregistré la création de 105.000 postes localisés, en totalité, en milieu urbain. Quant au secteur des services, il a connu la création de 119.000 emplois, répartis presque également entre les milieux urbain et rural. Le parent pauvre cette année en matière d’emploi est l’industrie qui a enregistré une légère baisse de 0,4%, avec la création de seulement 39.000 emplois en zone urbaine et la perte de 44.000 autres en zone rurale.
La note du HCP précise par ailleurs que la majorité des postes d’emploi ont été créés par le secteur privé (560.000 postes contre près de 78.000 par le secteur public et semi-public).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *