Événement : Les banquiers arabes s’unissent à Casablanca

Événement : Les banquiers arabes s’unissent à Casablanca

Au bout de deux jours de travail, les 27 et 28 avril,  les banquiers arabes ont fini par adopté la Déclaration de Casablanca. Le congrès bancaire annuel arabe a clôturé ses travaux, le vendredi dernier, à la métropole, par la création de l’Union internationale des banquiers arabes en plus de l’adoption de cette Déclaration. Organisée par l’Union des banques arabes en collaboration avec le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM), cette manifestation a été ponctuée par des moments forts. L’annonce de la création de l’Union internationale des banquiers arabes (UIBA) a marqué les congressistes qui ont élu Joseph Torbey, président
de l’Union des banques arabes, à la tête de cette nouvelle entité. Joseph Torbey, qui est par ailleurs le P-DG de «Al-Iitimad Al-Loubnani», a été élu à l’unanimité à ce poste pour un mandat de trois ans. 
Othman Benjelloun et El Hadi Chaibainou respectivement président et directeur général du GPBM figurent parmi les membres de l’UIBA.
«Cette nouvelle structure bancaire a été créée en vue de tisser des liens entre les banquiers et les hommes d’affaires arabes et de créer un réseau de relations professionnelles entre eux et leurs pairs étrangers. Elle s’engage à valoriser le savoir-faire arabe en matière bancaire et à mettre en avant le professionnalisme des banquiers arabes et leur respect des normes internationales», annonce-t-on au GPBM.
Cette manifestation a été également marquée par l’annonce de la Déclaration de Casablanca qui trace «les grandes lignes de la coopération entre les institutions financières et bancaires arabes pour faire face aux défis de la mondialisation». En effet, les congressistes ont appelé les banques arabes à «soutenir le processus de développement social et économique des pays arabes en injectant la sur-liquidité accumulée dans des projets de développement durable».
Pour l’intégration arabe dans l’économie mondiale, les congressistes ont souligné la nécessité d’adhérer aux organisations économiques internationales. Dans la Déclaration de Casablanca, les participants n’ont pas omis de mettre en exergue « l’expérience d’ouverture constante du Maroc sur les pays arabes et sur ses partenaires internationaux dans les domaines du commerce, de l’investissement et des finances ».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *