Événement : L’ONCF sur le chemin de la régularité

Événement : L’ONCF sur le chemin de la régularité

Une belle moisson pour l’Office National des chemins de fer (ONCF) en 2005. C’est en ces termes que Mohamed Rabie Khlie, directeur général de cet office, qualifiée les résultats enregistrés au cours de l’année dernière, selon une information relayée par l’agence MAP. 
Il s’agit d’une «moisson» de performances qui «consacre la logique de croissance à deux chiffres sur ses principaux marchés stratégiques». En effet, le rapport annuel de l’Office parle de «records» dans les activités passagers et fret, que par des résultats financiers des plus performants. Avec une progression de 13 % par rapport à l’année 2004, le trafic voyageurs a franchit la barre des 21 millions de personnes transportées jusqu’à fin 2005. L’ONCF ambitionne d’atteindre 30 millions de passagers à l’horizon 2010.
«Le transport du phosphate a réalisé un nouveau record avec un volume acheminé de l’ordre de 27 millions de tonnes pour une progression de près de 7% consolidant ainsi la position de l’ONCF comme transporteur national exclusif de la première richesse minière du royaume», précise-t-on, selon la même source. Même croissance pour le transport des marchandises. Cette activité a connu une progression de 6 % en termes de tonnage par rapport à 2004. Des performances répercutées sur le chiffre d’affaires qui s’est établi à 2,6 milliards de dirhams, correspondant à un taux d’accroissement de près de 12 %. Pour sa part, le résultat d’exploitation a atteint 865,3 millions de dirhams contre 550,2 millions Dh en 2004. Avec 703,7 millions Dh, le résultat net a connu une hausse de 71,1 % par rapport à l’année précédente. «L’Office ne cesse ainsi d’améliorer ses capacités d’autofinancement, les élevant à 1,22 milliard Dh en 2005, contre 1,04 milliard Dh en 2004, soit une amélioration de 17,3 %», remarque-t-on dans le rapport annuel. Ce dernier met également l’accent sur les améliorations en matière «de signalétique, sonorisation des annonces dans les gares, confort des voitures, maintenance, sécurité et amélioration de la ponctualité». En effet, la ponctualité est l’un des points saillants de ce document. La régularité des trains a atteint 90 % en 2005, soit 4 points de mieux par rapport à 2004.
Pour cette année, l’ONCF a entamé dernièrement les travaux de construction de la ligne ferroviaire reliant Taourirt à Nador. Un important projet structurant mobilisant des fonds de l’ordre de 2,38 milliards DH. L’autre nouveauté est relative à l’acquisition de 24 rames automotrices à deux niveaux pour un budget de 2 milliards DH. Ces projets s’inscrivent dans le cadre d’un contrat-programme signé avec l’Etat pour la période 2005-2009, portant sur un programme d’investissement de 15,5 milliards DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *