Événement : Lydec élargit son réseau

Événement : Lydec élargit son réseau

Casablanca se dote de nouvelles installations électriques. La Lydec vient, en effet, de lancer, mercredi dernier, les travaux de construction d’un  nouveau poste-source à Aïn Harrouda.
D’un coût global de 160  millions de dirhams, cette installation permettra de desservir 80.000 clients particuliers et une centaine de clients industriels en moyenne tension, et cela grâce à ses deux transformateurs de 225/20kV (kilovolt), pesant près de 100 tonnes l’unité. Ce poste-source pourrait par la suite recevoir un troisième transformateur, ce qui permettra alors de desservir 120.000 clients particuliers et environ 200 clients industriels. Les travaux de construction et d’équipement de cette nouvelle source d’énergie se poursuivront jusqu’à la fin 2007.
Le nouveau poste-source d’Aïn Harrouda permettra d’assurer l’alimentation en électricité de la ville nouvelle de Zénata. Il  contribuera, par ailleurs, à accompagner le développement économique et urbain du Grand Casablanca, en particulier la zone Est (Aïn Harrouda, Mohammédia et Béni Yakhlef), ainsi qu’à sécuriser la distribution de l’énergie électrique. La réalisation du poste-source d’Aïn Harrouda s’appuie, en effet, sur le choix d’un système de contrôle et de commande numérique, une technologie récente utilisée sur quelques unités seulement au Maroc.
Le Bureau central de conduite de la LYDEC assurera la surveillance et le pilotage à distance de cette nouvelle installation, et ce 24h sur 24 et 7j sur 7. Par ailleurs, et pour protéger ce poste-source contre les effets de l’environnement marin avoisinant et contre la pollution industrielle ambiante, il sera construit sous enveloppe métallique.
Le futur poste-source d’Aïn Harrouda sera le troisième poste-source mis en service par la LYDEC depuis 1997. Il viendra renforcer ceux de Sidi Othmane et Dar Bouazza, respectivement édifiés en décembre 2000 et juillet 2004. Autant d’ouvrages qui répondent aux besoins de plus en plus croissants du Grand Casablanca en énergie électrique, et qui progressent au rythme moyen annuel de 5%.
Le raccordement au réseau de 35.000 nouveaux clients par an à Casablanca, Mohammédia et Aïn Harrouda, l’évolution de l’équipement progressif des foyers en matériel électroménager sans oublier la dynamique des clients industriels sont en effet autant de facteurs que la LYDEC intègre dans ses plans d’investissement, d’où la mise en fonction de ces nouvelles infrastructures.
Rappelons que dès le démarrage de son activité, la LYDEC a investi plus de 1,8 milliard de dirhams dans la seule activité « Electricité».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *