Événement : Maroc Telecom installe Atlas Offshore

Maroc Telecom a entamé, samedi 14 avril, à Asilah, la mise en place d’Atlas Offshore, un câble sous-marin en fibre optique reliant le Maroc et la France. D’une longueur de 1634 km et avec un investissement de 300 millions DH, ce câble reliera les deux pays via les points d’interconnexion situés au niveau de la ville d’Asilah et celle de Marseille. Objectif : répondre aux besoins en capacité internationale des activités d’offshoring au Maroc, notamment les centres d’appels, et d’Internet haut débit. Le président du directoire de Maroc Telecom, Abdeslam Ahizoune a souligné, dans une déclaration à la presse, relayée par la MAP, que «Atlas Offshore permettra de renforcer et sécuriser la connectivité du Maroc sur l’ensemble du réseau mondial via le point de jonction stratégique de Marseille qui compte une forte concentration de grands opérateurs internationaux». Ainsi, le nouveau câble va permettre au Maroc d’offrir une plate-forme de télécommunication performante aux sociétés d’offshoring. «Ce projet, a-t-il ajouté, permettra au Maroc de se positionner favorablement par rapport à la forte concurrence pour attirer les entreprises délocalisées tels les centres d’appels qui génèrent un grand nombre d’emplois. Notre axe majeur est d’assurer à ces opérateurs la disponibilité d’un réseau de télécommunications performant et compétitif du point de vue coût». Avec une capacité initiale de 40 Gbps/seconde, extensible à 320 Gbps/s, Atlas Offshore permettra la connexion de 500.000 appels simultanés, répondant ainsi à la demande croissante des centres d’appels et plus généralement les activités d’offshoring.
Grâce à la grande capacité de la technologie fibre optique, le câble permettra aussi de répondre aux besoins croissants en bande passante IP, Data et Voix (Internet). L’exécution de ce projet de grande envergure a été confiée à la société française «Alcatel Submarine Network»’.
Samedi dernier, un navire câblier de l’opérateur français était en position au large d’Asilah pour démarrer l’opération d’installation du câble qui se déroulera en trois phases. La première phase de l’opération consiste à la pose du premier tronçon du câble sur une distance de 70 km à partir d’Asilah et le long du détroit.
En seconde phase, l’opérateur français devra procéder à partir de Marseille à l’installation de la deuxième extrémité du câble sur une distance de 80 km, avant de rejoindre le point d’abandon au niveau du détroit et poursuivre l’opération jusqu’à jonction des deux premiers tronçons. Les travaux dureront trois semaines.

Les performances du bateau câblier

Mis en service en 2002, le bateau câblier l’Île de Sein se caractérise par sa technologie de pointe, sa grande capacité de stockage grâce à deux cuves géantes pouvant contenir 600 km de câbles chacune.
Le navire compte des mécanismes sophistiqués de déroulage et de pose du câble à des profondeurs allant jusqu’à 2000 m. A intervalles de 50 km le bateau procède à la pose d’appareils dits  »répéteurs » qui servent à amplifier et maintenir l’intensité du signal transitant via les fibres optiques. L’Ile de Sein est également équipée de façon à intervenir rapidement pour la réparation des câbles en cas de rupture.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *