Événement : Maroc-UE : pour une intégration économique plus poussée

Après les programmes MEDA I et II, dans le cadre desquels l’Union européenne (UE) a contribué au financement du processus de développement au Maroc à hauteur de 16 milliards DH (dons et prêts à bonification d’intérêts), l’UE affirme sa volonté à donner un nouvel élan à ses relations privilégiées avec le Maroc. Des responsables de la délégation de la Commission européenne au Maroc, réunis autour d’une table ronde ce week-end à Tanger, ont tenu à assurer que l’UE compte apporter une nouvelle dynamique à cet effort d’appui financier au-delà de 2006, date où arrive à terme le programme MEDA II (615 millions euros). Une nouvelle dynamique de soutien et d’appui financier inscrite dans la nouvelle vision de l’UE baptisée  »Politique européenne de voisinage » (PEV) et ayant pour objectif d’offrir aux partenaires de la rive sud de l’espace euro-med  »une intégration économique plus poussée ».
Dans le cadre de la réforme des instruments d’assistance communautaire de l’UE, le programme MEDA sera remplacé, dès 2007, par l’Instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP).
Plus flexible et conçu pour favoriser le développement durable et le rapprochement vers les normes européennes, ce nouvel instrument devrait être plus largement doté en fonds d’aide et de soutien financier (crédits à bonifications d’intérêt), a-t-on précisé. M. Marcello Mori, conseiller de la délégation de la Commission européenne à Rabat, explique que l’IEVP vise notamment la décentralisation de l’aide européenne. Si les délégations de la Commission européenne se chargeaient de gérer l’aide européenne au développement, avec l’IEVP ce serait aux administrations locales du pays bénéficiaire d’assurer cette mission avec leurs propres cahiers de charges, a-t-il souligné. Lors de cette rencontre, plusieurs responsables locaux ont présenté les projets ayant bénéficié de l’aide européenne au niveau de la région Nord.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *