Événement : Mechahouri lance les consortiums d’exportation

Événement : Mechahouri lance les consortiums d’exportation

ALM : Vous venez de lancer un nouvel outil de développement de l’exportation. De quoi s’agit-il ?  
Mustapha Mechahouri : En fait, la création des consortiums d’exportation est une initiative qui a émané de la part du ministère du Commerce extérieur (MCE) ainsi que de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI). Aujourd’hui, nous sommes arrivés à 14 consortiums, et le dernier a été créé cette semaine dans la ville de Fès. Il faut dire que la naissance de consortiums d’exportation concerne presque l’ensemble des secteurs.

Quel est l’objectif de la création de ces consortiums d’exportation ?
Nous avons procédé à la signature d’une convention entre le MCE et l’Association marocaine des exportateurs (Asmex), hier, mercredi 24 mai. L’objectif est de vulgariser ce système auprès des PME-PMI de l’exportation. Il s’agit de fédérer les moyens pour mieux affronter les marchés extérieurs. Le but donc de cette convention est d’apporter une aide pour les consortiums à travers un accompagnement financier des opérations de promotions de leurs produits.

Vous avez également annoncé la mise en place de mesures de soutien financier. En quoi consiste ce soutien ?
Il s’agit d’un Fonds de soutien avec une dotation de 6 millions de dirhams.  Pour chaque consortium, nous avons prévu un montant de 100.000 dirhams pour les étapes de création et de démarrage. Pour les aides aux actions de promotion, nous avons fixé un montant de 200.000 dirhams. Il faut noter que cette initiative n’est qu’un moyen parmi d’autres pour tirer les exportations marocaines vers le haut. Il y a bien sûr les aides prodiguées par le Centre marocain pour la promotion des exportations (CMPE), l’Agence nationale pour la promotion des petites et moyennes entreprises (ANPME), l’Association marocaine des exportateurs (Asmex).  

En soutenant la création de ces consortiums, quels sont vos marchés cibles ?
Il faut noter d’abord, que nous ciblons plus précisément les PME-PMI pour leur conférer un nouvel outil de développement de leurs activités. Pour les marchés cibles, nous focalisons notre action sur l’Europe, notre marché traditionnel. Il y a les Etats-Unis d’Amérique, la Turquie ainsi que les pays arabes. Dans ce sens, nous comptons profiter des accords de libre-échange que le Maroc a signés avec ces pays-là. 

Cette action s’inscrit dans le cadre d’une stratégie d’exportation. Y aura-t-il d’autres actions ?
Effectivement, la stratégie de l’exportation est le fruit d’un travail de proximité auprès des professionnels. Cette stratégie, menée avec l’appui de l’Asmex, a été présentée en novembre dernier au Premier ministre. Et dans ce sens, nous sommes en phase de préparation des Assises de l’exportation pour le mois de juin prochain.


 Les avantages des consortiums d’exportation 


La participation à un consortium d’exportation offre aux associés les avantages suivants:
– La réduction des risques liés à l’exportation et l’exploration de nouvelles opportunités de commerce à l’étranger.
– L’amélioration de la rentabilité, à travers le partage des coûts administratifs, du marketing et de la promotion des produits.
– Le gain d’efficacité à travers l’exploitation des économies d’échelle
– L’accumulation des connaissances et du savoir-faire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *