Événement : Un hippocamélodrome à Laâyoune

Événement : Un hippocamélodrome à Laâyoune

Une convention pour la réalisation d’un hippocamélodrome à Laâyoune a été signée, lundi à Rabat, entre l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, la wilaya de la région de  Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra, le Conseil provincial de Laâyoune et la Société royale d’encouragement du cheval (SOREC). Ce projet, destiné à accueillir des courses de dromadaires sur une superficie globale de 250 hectares, vise notamment à encourager l’activité première de la région, en l’occurrence l’élevage camelin, et à y créer un pôle d’attraction et un lieu de compétition internationale. Outre la piste de course, le projet comporte des box pour les dromadaires,  des paddocks, des châteaux d’eau, un bloc sanitaire, un bâtiment administratif,  une salle des commissaires et des jockeys, un enclos, un salivarium et un club-house, ainsi qu’une tribune pouvant accueillir jusqu’à 280 spectateurs. Il est également prévu d’aménager une aire de détente avec des tentes sahariennes dans le cadre de ce projet dont les travaux dureront 12 mois. Le coût global du projet est estimé à 8 millions de dirhams, dont trois millions seront débloqués par l’Agence du Sud, trois millions par le ministère de l’Agriculture par le biais de la SOREC, tandis que le Conseil provincial de Laâyoune contribuera au projet à hauteur de 2 millions de dirhams. Intervenant à cette occasion, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohand Laenser, a souligné l’importance que revêt ce projet pour le développement de la région, citant les retombées positives qui peuvent en découler notamment en terme de l’élevage et du tourisme.  Et d’ajouter que l’association des acteurs locaux à ce projet est de nature à garantir sa pérennité et sa survie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *