Evénement : Un secteur en croissance

Pour le marché de l’électroménager, 2006 a été une bonne année. Avec deux Aïds El Kébir, en janvier et décembre 2006, en plus d’une baisse des prix, le secteur de l’équipement des ménages a connu une forte croissance, à l’exception de la téléphonie mobile. Selon les résultats annuels du groupe d’étude GFK, le marché des téléphones portables a réalisé un chiffre d’affaires de 87 millions DH avec 1,3 million d’unités vendues. Des chiffres qui montrent un recul de 12% en volume au deuxième semestre 2006 par rapport à la même période de l’année 2005, avec une concentration sur les segments de prix entrée de gamme.
En fait, 34% des ventes ont été réalisées sur des produits à moins de 370 DH. Le marché reste donc basique en termes de caractéristiques techniques. Selon les responsables de GFK, c’est à Derb Ghallef où le haut de gamme a élu domicile. Mais pour le développement de ce segment, les analystes tablent sur une demande croissante, dans les années à venir, grâce à un renouvellement de 1,5 million de portables. Contrairement à la téléphonie mobile, le gros électroménager a connu une année positive marquée par un taux de croissance de + 29% en volume et de + 18% en valeur par rapport à l’année 2005. Avec 463.000 unités vendues, le chiffre d’affaires a atteint 1,743 milliard DH. «Cette croissance repose sur deux facteurs conjoncturels. Il y a le contexte macroéconomique très favorable et aussi une coïncidence de calendrier avec deux Aïds El Kébir.
On explique aussi cette tendance par une accessibilité croissante des produits liée à l’érosion générale des prix et aux stratégies des industriels et distributeurs en plus des facilités de crédit», selon Frédéric Wasson, directeur général de GFK.
Cette croissance a été tirée par les lave-linge. Derrière les réfrigérateurs (37% des volumes et 28% du chiffre d’affaires en 2006), le lave-linge apporte la plus grosse contribution à la croissance de l’électroménager avec une progression de plus de 42.000 unités par rapport à 2005, soit +32% en volume et +20% en valeur. Concernant l’électronique grand public, GFK parle d’une révolution des écrans plats. Avec 350.000 unités vendues pour un chiffre d’affaires de 1,203 milliard DH, l’électronique grand public a enregistré une croissance en volume de +2,7% pour une croissance en valeur de +13%. «Ce phénomène s’explique par le recul du segment majoritaire des téléviseurs cathodiques, qui pèse sur la croissance en volume du marché, relayé par la forte croissance des écrans plats, plus petit segment en volume, mais très valorisé qui dynamise la croissance du marché en chiffre d’affaires», souligne Marie-Anne El-Mestassi, directrice de la filiale GFK Maroc.
C’est ainsi que depuis le début 2006, les écrans plats pèsent plus de 50% du chiffre d’affaires des téléviseurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *