Expertise et capital humain, points forts des assurances marocaines

Expertise et capital humain, points forts des assurances marocaines

ALM : Les assurances ont démontré une grande résilience ces dernières années. Où résident les forces de ce secteur sur le plan national ?

Idriss Azami Al Idrissi : Certes, le secteur des assurances a connu des difficultés auparavant, mais avec  l’intervention des autorités publiques nous avons pu l’assainir. Nous disposons aujourd’hui d’un secteur moderne dont les principaux points forts sont l’expertise et le capital humain. Le Maroc dispose actuellement d’une expertise avérée en termes d’assurance ainsi que d’un capital humain très développé.

Compte tenu des mutations socio-économiques que connaît la région, les assurances marocaines maintiendront-elles  leur résilience à l’avenir ?

Le secteur des assurances au Maroc est prometteur. Il est clair qu’aujourd’hui nous sommes à des niveaux qui sont relativement bas en termes de couverture. Ceci représente pour nous à la fois un défi  mais également une opportunité dans la mesure où il faut aller de l’avant en proposant de nouveaux produits et en couvrant de nouveaux risques. Il faut dans ce sens explorer de nouveaux marchés, notamment le marché régional, africain soit- il ou arabe.  

Les opérateurs du secteur pointent du doigt le retard observé au niveau de l’application du contrat-programme visant à promouvoir l’industrie des assurances. Qu’est-ce qui entrave à ce jour l’application de cette feuille de route?

Le contrat-programme est en marche. Ceci est couronné par un partenariat solide entre le secteur et le superviseur, et ce via la direction des assurances.  Il faut dire qu’il y a tout un travail qui se fait dans la concertation et la participation. Nous évoluons, à cet égard, sur les trois niveaux. Nous travaillons toujours et nous avançons en termes de la mise en place d’une structure  qui est indépendante pour la supervision.

Nous nous penchons par ailleurs sur le renforcement des capacités des intermédiaires et opérateurs du secteur. Nous œuvrons également pour le développement de nouveaux produits ainsi que pour la mise à niveau  institutionnelle, législative et réglementaire du secteur. Le but est  d’aller davantage vers tout ce qui est pratique au niveau international.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *