Exportation : Pour plus de compétitivité

S’inscrivant dans une logique qui vise l’ouverture de l’économie marocaine sur son environnement euro-méditerranéen et mondial, cette manifestation s’adresse aux entreprises exportatrices de tous les secteurs d’activités. Elle a pour objectif de primer les entreprises les plus compétitives. Le trophée décerné, chaque année, par le Conseil national de l’exportation (CNCE) a le mérite de faire connaître un nombre croissant d’entreprises qui se portent volontaires pour une évaluation de leur stratégie promotionnelle sur les marchés internationaux.
Pour cette année, plus de 600 entreprises ont présenté leur candidature, contre une centaine en 1997. Il faut signaler, à ce propos, que le Conseil s’informe sur les entreprises présélectionnées et effectue des visites sur les sites de celles nominées , ce qui permet de confirmer la qualité de la sélection et le prestige de cette compétition nationale . Les candidats participent en fonction de leur chiffre d’affaires à l’exportation. Quatre catégories sont primées . Ainsi dans la catégorie des entreprises, dont le chiffre d’affaires à l’exportation est inférieur à 2 millions de dirhams, quatre unités ont été primées, dans la deuxième catégorie, dont le chiffre d’affaires à l’exportation varie entre 2 et 10 millions de DH, quatre entreprises ont été également nominées.  Pour ce qui concerne la troisième catégorie, dont le chiffre d’affaires à l’exportation est compris entre 10 et 20 millions de dirhams, cinq entreprises ont été sélectionnées.
Enfin, dans la quatrième catégorie, dont le chiffre d’affaires à l’exportation est supérieur à 20 millions de dirhams, quatre sociétés ont été primées. Toutefois, il fait signaler que la répartition des candidats par région a  fait ressortir , comme à l’accoutumée, la région du Grand Casablanca comme région au plus fort taux de participation . Sa part a connu une régression de 4 points entre 2002 et 2003.
En termes absolus, les statistiques ont enregistré  33 candidats de moins que l’année dernière . De même par catégorie de chiffres à l’exportation, la région du Grand Casablanca représente 37% des candidats de la première catégorie ; 61 % de deuxième et quatrième catégories et 69% de la troisième . Et sur 328 candidats casablancais,232 proviennent du secteur du textile et du cuir soit 76%. Ils se sont répartis à raison de 36 candidats pour la première catégorie, 88 pour la deuxième, 42 pour la troisième et 66 pour la quatrième.     
Il faut souligner enfin que pour l’organisation de la 7ème édition, le Conseil a accompagné la caravane. À moyen terme, le Conseil projette de décentraliser la procédure de présélection en mettant à contribution les comités régionaux de l’exportation constitués lors des escales de ladite caravane.  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *