Exportations agroalimentaires : Plus de 28 milliards DH générés en six mois

Exportations agroalimentaires : Plus  de 28 milliards DH générés en six mois

Les dernières statistiques révélées par l’Office des changes démontrent une hausse de 8,3% des exportations agro-alimentaires contre une évolution de 2,9% des ventes automobiles à fin juin.

Bien que la balance commerciale penche toujours en faveur des importations, les indicateurs semestriels affichent une nouvelle tendance. Le revirement a été opéré au niveau des exportations qui ont évolué de façon différente au titre du premier semestre de l’année. Au moment où les expéditions automobiles tiraient la croissance des ventes marocaines à l’international, le secteur de l’agriculture et l’agroalimentaire a affiché une bonne performance à l’export. Les deux branches ont affiché un rythme de croissance bien supérieur à celui des exportations automobiles. Les dernières statistiques révélées par l’Office des changes démontrent une hausse de 8,3% des exportations agro-alimentaires contre une évolution de 2,9% des ventes automobiles à fin juin. Sur les 123,66 milliards de dirhams d’exportations générés sur les six premiers mois (+6,6%), les ventes agroalimentaires représentent une valeur de 28,09 milliards de dirhams, soit 2,14 milliards de dirhams gagnés comparé à la même période de l’année précédente. Cette valeur est constituée de 10,59 milliards de dirhams d’exportations «agriculture, sylviculture et chasse».

Ces dernières ont grimpé de 17,8% par rapport à la même période de l’année précédente. Les exportations d’industrie alimentaire se sont améliorées durant le semestre de 6,5% pour atteindre les 14,91 milliards de dirhams. En revanche, les exportations de pêche et aquaculture se sont rétractées durant le semestre perdant 285 millions de dirhams de leur valeur. Elles se sont situées autour de 2,31 milliards de dirhams contre 2,59 milliards de dirhams l’année passée. Le premier semestre de l’année a connu un redressement de l’activité à l’export. Les exportations de tous les secteurs se sont consolidées sur les six premiers mois de l’année. Les expéditions aéronautiques ont affiché une croissance à deux chiffres. Elles sont passées de 4,55 milliards de dirhams à 5,06 milliards de dirhams marquant ainsi une progression de 11,2%. Les exportations des phosphates et dérivés ont gagné sur l’année 1,7 milliards de dirhams. Leur valeur a atteint les 21,38 milliards de dirhams contre 19,64 milliards de dirhams au même semestre de l’année précédente. L’Office des changes fait ressortir dans ce sens une ventilation de 8,9%. Les ventes électroniques ont suivi le même trend réalisant ainsi une valeur de 4,69 milliards de dirhams, en amélioration de 7,1%.

L’industrie pharmaceutique a, pour sa part, affiché à l’export un rythme d’évolution stable grimpant de 7,5% pour se situer à fin juin à 599 millions de dirhams contre 557 millions de dirhams au premier semestre de l’année précédente. Les exportations du textile ont évolué timidement. La hausse relevée sur le semestre est de 1 ,6%, soit une valeur de 18,68 milliards de dirhams dont des exportations de 11,93 milliards de dirhams de vêtements confectionnés, 3,67 milliards de dirhams d’articles de bonneterie et 1,54 milliard de dirhams de chaussures. S’agissant des importations, elles se sont établies à 217,64 milliards de dirhams au premier semestre, soit des achats additionnels de 14,80 milliards de dirhams à fin juin. L’Office des changes relève à cet effet une progression de 7,3%.

Une hausse liée à l’accroissement à la fois d’importations de produits énergétiques (8,88 milliards de dirhams) et celles de demi-produits (1,12 milliard de dirhams). Les importation des produits finis de consommations ont progressé de 1 milliard de dirhams durant le semestre au moment où celles des produits alimentaires sont restées stables. Tenant compte de la hausse de 7,3% des importations conjuguée à une amélioration de 6,6% des exportations, le déficit commercial s’est creusé de 7,12 milliards de dirhams atteignant à cet effet les 93,98 milliards de dirhams contre 86,82 milliards de dirhams à la même période de l’année passée.

Autres indicateurs semestriels  

Investissements directs étrangers :

Le flux a grimpé de 20,1% pour se situer autour de 14,92 milliards de dirhams contre 12,48 milliards de dirhams l’année dernière. Une hausse qui résulte de l’accroissement de 125 millions de dirhams des recettes alors que les dépenses ont baissé de 2,374 milliards de dirhams.

Balance commerciale :

Un excédent de 18,43 milliards de dirhams a été enregistré au premier semestre contre 19,93 milliards de dirhams l’année passée. Le repli est estimé à 7,5% . L’Office des changes indique que cette évolution résulte de la stabilité des recettes (26,28 milliards de dirhams contre 26,46 milliards de dirhams). Elle a été conjuguée à la hausse de 1 ,37 milliard de dirhams des dépenses.

Recettes MRE :

Elles sont restées stables durant le semestre se situant autour de 29,32 milliards de dirhams à 29,37 milliards de dirhams à la même période de l’année passée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *