Exportations: L’automobile tient le haut du pavé

Exportations: L’automobile tient le haut du pavé

A fin septembre 2014, les exportations ont progressé de 6,7%, en dépit de la baisse des ventes des phosphates et dérivés de 4,6% par rapport à la même période de l’année pérécdente, selon les récentes statistiques de l’Office des changes. Ce résultat s’explique par la performance des exportations des autres secteurs, notamment le secteur automobile qui devient le premier secteur exportateur avec une part de 19,6% contre 16% un an auparavant, selon la même source. Hors phosphates et dérivés, les exportations s’élèvent à 118,9 milliards de dirhams contre 108,3 milliards de dirhams, enregistrant une hausse de 9,8%.   

Pour le secteur automobile, les exportations du secteur ont poursuivi leur hausse, se chiffrant à 28,9 milliards de dirhams, soit une hausse de 31,3% avec 6,9 milliards de dirhams. Ce résultat est imputable à la bonne tenue des ventes de la construction automobile, avec une performance de 82%, à 6,5 milliards de dirhams, et dans une moindre mesure au segment câblage avec +3,7%, à 0,4 milliard de dirhams. Même tendance haussière pour l’électronique qui a enregistré une hausse de 22,2% avec 1,2 milliard de dirhams.

Pour l’agriculture et l’agroalimentaire, l’accroissement des exportations a été de 2,6% essentiellement dû à la hausse des exportations des branches «agriculture, sylviculture, chasse» de 4,9% et industrie alimentaire de 2%. Ce secteur est en nette croissance depuis ces dernières années grâce notamment à la mise en place du Plan Maroc Vert. En effet, la balance commerciale des produits agroalimentaires frais, hors céréales, a dégagé un excédent moyen de 4,5 milliards de dirhams durant la période 2007-2013, en passant de 3,7 milliards en 2007 à 7,1 milliards en 2013, selon une étude publiée en juillet dernier par la Direction des études et des  prévisions financières sur «les performances et compétitivité des exportations des filières phares du secteur agroalimentaire marocain».

Les exportations de produits agroalimentaires frais ont réalisé un gain additionnel de près de 2,3 milliards de dirhams entre les deux périodes 2007-2009 et 2010-2013, soit une hausse d’environ 25,3%, précise l’étude, notant que la tomate a contribué pour près de 50% à ce gain à l’export, soit 1 milliard de dirhams de surplus entre les deux périodes. Selon la même source, l’analyse de la structure des exportations de produits agroalimentaires frais montre que trois segments concentrent, en moyenne, 78% des exportations durant la période 2007-2013.

Il s’agit des agrumes avec 31%, des tomates fraîches avec 27% et des légumes frais congelés ou en saumure avec 20%.

En ce qui concerne le textile et le cuir, le secteur a connu l’augmentation des ventes de 1,8% à fin septembre 2014, grâce à la hausse des ventes de vêtements confectionnés  de 3,8%. Pour sa part, l’aéronautique a enregistré une amélioration de 3,7%.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *