Exportations : Les produits finis de consommation en hausse de 11,2% à fin juillet

L’évolution des exportations de marchandises au titre des sept premiers mois de l’année 2011 est imputable à la progression des exportations de produits chimiques et parachimiques, de produits des industries métallique, métallurgique et électrique et de produits miniers. C’est ce qui ressort des statistiques finales de l’office des changes mettant en relief une hausse de 19,3% des exportations de marchandises, soit un volume global de 99,46 milliards de dirhams à fin juillet 2011. Par groupement des exportations, l’Office des changes souligne dans son rapport une hausse de 35,1% des demi-produits. Relevons, dans ce sens, un accroissement de 38,1% des dérivés de phosphates, un additionnel de 930 millions DH en terme d’argent brut et une progression de 8,7% des ventes de composantes électroniques notamment les transistors. Occupant la deuxième position parmi les groupes de produits à l’exportation, les produits finis de consommation répondent également à cette tendance haussière avec un volume global de 23,28 milliards DH contre 20,93 milliards DH enregistrés auparavant, soit un accroissement de 11,2%. De ce groupe, on relève la progression des exportations en vêtements confectionnés. Cette composante a affiché, à fin juillet 2011, une hausse de 8,3% pour un montant global de 11,75 milliards DH. Une évolution relativement similaire à celle enregistrée au niveau des articles de bonneterie qui ont atteint un volume de 4,28 milliards DH à fin juillet 2011 contre 3,95 milliards DH une année auparavant. Avec une part de 14,6% du total des exportations, les produits finis d’équipement se sont établis à 14,48 milliards DH contre 12,87 milliards DH enregistrés la même période de l’année précédente. Selon l’office des changes, ce résultat a pour origine la hausse observée au niveau des exportations de fils et câbles pour l’électricité estimée à 20,1%, soit un additionnel de 1,46 milliard de dirhams. En revanche, les exportations des produits alimentaires stagnent avec un total de 15,11 milliards DH. En commentant, l’office des changes relie cette stabilité au repli des exportations de poisson en conserve (-20,9), d’agrumes (-16,4%), et de farine et poudre de poissons (-31,8%). Et de poursuivre que «cette stabilité est contrebalancée par la hausse des ventes de fruits frais, congelés ou en saumure (+27,6%), de tomates fraîches (+24,9%) et de crustacés, mollusques et coquillages (+9,7%)». Soulignons que les exportations de l’or industriel ont affiché un repli de 16,6% au titre des sept premiers mois de l’année. Côté importations, ces dernières ont porté sur 205,96 milliards DH marquant une hausse de 20,2%. Par groupement d’utilisation, les importations des produits énergétiques ont grimpé de 39% pour s’établir à 51,82 milliards DH à fin juillet 2011. Leur part dans le total des importations s’est élevée à 25,2% contre 21,8% à fin juillet 2010, indique l’office des changes. De même, les produits alimentaires ont marqué une évolution de 50% due à l’accroissement des importations de blé (un additionnel de 4 milliards DH) , de sucre 55,2% , de maïs 43,4% , de thé 62,8% et de beurre 61,1%. Les importations des produits finis de consommation ont atteint un volume de 35,5 milliards DH en hausse de 8,4%. Une augmentation relative aux achats de tissus de fibres synthétiques (46%), des parties de carrosserie (42,8%), de papiers finis et ouvrages en papier (23,1%) ainsi que les ouvrages en matières plastiques (14,5%). Cependant, la part des produits finis de consommation a baissé, au cours des sept premiers mois de l’année, de 17,2% dans le total des importations. Dans la même optique, les produits finis d’équipement ont fléchi de 3,6% pour s’établir à 39,14 milliards DH contre 40,6 milliards DH à fin juillet 2010. Par ailleurs, le commerce des services du Maroc avec le reste du monde dégage un excédent de 26,46 milliards DH contre 23,32 milliards DH enregistrés au cours des sept premiers mois de l’année 2010. Dans ce sens, les recettes ont progressé de 9,3% pour atteindre les 63.69 milliards DH à fin juillet 2011. Les dépenses, quant à elles ont grimpé de 6,6% avec un total de 37,23 milliards DH. Ainsi, les recettes voyages ont affiché une hausse de 9,6% s’établissant à 33,43 milliards DH. En les comparant à la moyenne des sept premiers mois des quatre dernières années, lesdites recettes sont augmentation de 10,4%. Rappelons que la balance voyages fait ressortir un excédent en amélioration de 9,7%, soit un total de 27,90 milliards DH. Concernant les services de transport, leurs recettes ont grimpé de 11,1% pour s’établir à 11,97 milliards DH au moment où les dépenses se sont accrues de 21,2% pour un volume de 14,77 milliards DH à fin juillet 2011. Les services de communication se sont améliorés, pour leur part, de 5,9%, soit un total de 3,38 milliards DH, tandis que leurs dépenses se sont inscrites en baisse de 19,7% au titre des sept premiers mois de l’année. Si les recettes des centres d’appels ont augmenté de 4,8% à fin juillet 2011, leurs dépenses ont régressé de 34,3% pour enregistrer un total de 60,7 millions DH.


Réglements entre le Maroc et l’étranger

A fin juillet 2011, les règlements entre le Maroc et l’étranger ont porté sur 435,14 milliards DH contre 396,89 milliards DH à fin juillet 2010, soit une hausse de 9,6%. Selon l’Office des changes, ces règlements se soldent par un déficit en allégement de 11,46 milliards DH à fin juillet 2011. La ventilation de ces règlements par devise laisse apparaître une progression de 5,3% des recettes en euro soit un encours total de 124,64 milliards DH. Celles effectuées en dollar US ont atteint les 80 milliards DH contre 60,71 milliards DH, enregistrant ainsi une hausse significative de 31,8% à fin juillet 2011. Par ailleurs, les dépenses en euro ont enregistré une baisse de 7,9% pour s’établir à 104,17 milliards DH au titre des sept premiers mois de l’année au moment où celles intervenues en dollar US ont augmenté de 25,2%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *