Exportations : Quoi et combien ….

Exportations : Quoi et combien ….

Les derniers chiffres de l’office des changes sous la loupe

Performance maintenue pour les exportations marocaines. Au premier mois de l’année, les expéditions commerciales du Maroc ont gagné près de 879 millions de dirhams, soit une amélioration de 3,5 % par rapport à ce qui a été réalisé une année auparavant. Selon les derniers chiffres de l’Office des changes, la valeur totale des exportations est de l’ordre de 25,9 milliards de dirhams. Cette performance a permis de résorber le déficit commercial qui s’est situé autour de 2,3 milliards de dirhams contre 4,14 milliards de dirhams l’année précédente. L’écart s’est, donc, réduit de 1,76 milliard de dirhams. De même, l’appréciation des exportations revient à la hausse des ventes automobiles, phosphates et marchandises. Ces branches ont gagné respectivement 382 millions, 811 millions et 931 millions de dirhams à fin janvier. Zoom sur les principaux produits exportés au premier mois de l’année.

 Crustacés et mollusques :   Un bon chiffre d’affaires

_Export-Crustaces-et-mollusquesLa valeur des produits alimentaires exportés s’est consolidée à fin janvier de 421,7 millions de dirhams gagnant en poids 98,99 tonnes. Ainsi, ces exportations se sont chiffrées en valeur à 4,97 milliards de dirhams, tirées principalement par le chiffre réalisé par les exportateurs des crustacés, mollusques et coquillages. Ces exportations ont atteint la plus forte valeur au premier mois de l’année. Les ventes sont estimées à 1,21 milliard de dirhams pour 19.976 tonnes. Le Maroc a également exporté 12.656 tonnes de préparations et conserves de poissons et crustacés réalisant un chiffre de 456,367 millions de dirhams, soit un gain de l’ordre de 80,98 millions de dirhams. Pour leur part, les tomates fraîches marocaines s’exportent bien.

La demande est de plus en plus pressante au niveau international. Pour le mois de janvier, le Maroc a expédié 164.671 tonnes de tomates, soit 75.961 tonnes de plus par rapport au même mois de l’année précédente. Le chiffre réalisé, dans ce sens, est de 989,450 millions de dirhams gagnant en une année 2,14 millions de dirhams. Seulement 954 tonnes de pommes de terre ont été destinées à l’export à fin janvier. Elles se sont inscrites en retrait de 627 tonnes comparé au mois de janvier 2015. La valeur de ce produit s’est améliorée de 56.000 de dirhams pour atteindre 4,64 millions de dirhams. Bien qu’elles aient perdu en volume, les exportations d’agrumes gagnent 1,14 million DH en valeur. Ainsi, 63.752 tonnes d’agrumes marocains ont été écoulées sur le marché international pour 705,527 millions DH.

 Automobile :   Un meilleur score à l’export

Fabrication-Automobile-Voiture-MarocGrand engouement pour les voitures de tourisme. Le Maroc en a exporté 32.110 tonnes pour 2,36 milliards DH. Sur l’année, ce produit a réalisé un additionnel de 591,70 millions DH pour 10.924 tonnes supplémentaires. Cette hausse a tiré vers le haut les exportations de produits finis de consommation. Ces dernières sont passées de 5,63 milliards DH à 5,85 milliards à fin janvier. L’évolution en volume est évaluée à 5.024 tonnes soit 54.373 tonnes exportées au premier mois de l’année. Les parties et pièces pour voitures et véhicules de tourisme exportées à fin janvier ont totalisé un montant de 96,58 millions DH contre 91,96 millions DH une année auparavant. Les médicaments et autres produits pharmaceutiques ont, également, affiché une bonne performance à l’export.

Elles se sont appréciées de 26,34 millions DH en valeur et de 40 tonnes en volume. La valeur des exportations de sièges, meubles, matelas et articles d’éclairage s’est consolidée de 12,03 millions de dirhams par rapport à janvier 2015. Elles ont ainsi atteint un montant de 87,44 millions de dirhams contre 61,84 millions de dirhams une année auparavant. La même période a connu l’exportation de 1.103 tonnes de chaussures pour une valeur de l’ordre de 223,452 millions DH. Elles sont en recul par rapport à l’année dernière, soit une perte de 9,32 millions DH.

Les exportations de sacs et d’ouvrages divers en cuir se sont également rétractés durant janvier atteignant les 50,21 millions DH contre 54,69 millions DH au même mois de l’année passée. Le volume s’est pour sa part replié de 13 tonnes, soit 117 tonnes expédiées à fin janvier. Les exportateurs ont vendu, durant le mois, 56 tonnes d’équipements électroniques divers pour un montant global de 6,80 millions de dirhams. Cette valeur a connu une baisse de 20,91 millions DH, comparé au premier mois de l’année passée.

Textile : Le secteur en manque d’inspiration…

Textile-ExportEn termes d’exportation, le textile n’arrive toujours pas à décoller. Au contraire, sa performance à l’export fléchit de façon conséquente. Au premier mois de l’année, le secteur observe une baisse de 9,3 % de ses exportations contre des progressions de 37,1 % des phosphates, 34,7% de l’industrie pharmaceutique, de 9,2% de l’automobile, et 4,1% de l’agro-alimentaire. La valeur globale de l’industrie du textile et cuir est descendue à 2,95 milliards de dirhams contre 3,25 milliards à la même période de l’année précédente. Ainsi, le secteur perd à l’export 304 millions de dirhams en une année. Les exportations des articles de bonneterie fléchissent de 11,7 %. Elles ont atteint 649,98 millions de dirhams contre 736 millions de dirhams une année auparavant.

La perte est estimée à 86,39 millions de dirhams. Le volume exporté dans ce sens est de 3.066 tonnes contre 5.037 tonnes à fin janvier 2015. Les étoffes de bonneterie ont observé des exportations de l’ordre de 8,47 millions de dirhams, soit 4,38 millions de dirhams en moins. Les vêtements confectionnés ont vu leurs exportations accuser  une baisse de 7,9 %. En valeur, le repli se traduit par un manque de 154,91 millions de dirhams situant ainsi le total des exportations de vêtements confectionnés à 1,79 milliard de dirhams. Le volume a basculé de 5.798 tonnes en janvier 2015 à 5.666 tonnes au premier mois de cette année. La deuxième plus forte baisse en valeur a été observée au niveau des exportations de tissus et fils de coton. Elles se sont soldées à 6,53 millions de dirhams, soit une baisse de 43,67 millions de dirhams par rapport à la même période de l’année 2015.Les exportations de couvertures linge et autres articles textiles confectionnés sont estimées à 228,45 millions de dirhams en baisse de 1,22 million de dirhams, en glissement annuel.

En revanche, leur volume s’est apprécié de 41 tonnes, soit 1.055 tonnes destinées à l’export en début 2016. En contrepartie, les tissus et fils de fibres synthétiques et artificielles ont réalisé des exportations en hausse de 3,38 millions de dirhams en valeur. Le chiffre réalisé dans ce sens est de 14,86 millions de dirhams pour un volume ne dépassant pas les 45 tonnes. Aussi 16 tonnes de tissus spéciaux, de velours de dentelles et de broderies ont été destinés à l’export réalisant ainsi un montant de 8,322 millions de dirhams.

Produits d’origines animales et végétales : Les exportations semblent ralentir

Export-Produits-d-origines-animales-et-vegetalesLes produits d’origines animales et végétales ont affiché un déclin au premier mois de l’année. En valeur, ce repli est mesuré à hauteur de 208,289 millions de dirhams. La perte en volume est de 11.241 tonnes. La plus forte baisse a été observée au niveau des exportations de graisses et huiles de poissons. Les exportateurs de ce produit ont perdu 124,984 millions de dirhams par rapport à ce qu’ils ont réalisé une année auparavant.

Les deuxièmes perdants sont les exportateurs d’olive brute et raffinée. Leurs exportations ont reculé de 52,33 millions en valeur et de 3.840 tonnes en volume. Les exportations de graines, spores et fruits à ensemencer ont vu leur valeur reculer de 17,39 millions de dirhams. En revanche, d’autres produits ont su tirer leur épingle du jeu. Tel est le cas pour les produits classés «autres huiles végétales brutes ou raffinées».

Ils ont enregistré des exportations de l’ordre de 25,91 millions de dirhams contre 18,20 millions de dirhams une année auparavant. Même ventilation observée au niveau des sous-produits animaux non comestibles. Ils se sont améliorés à la fois en valeur (+6,40 millions de dirhams) et en volume (66 tonnes). Les exportations de «graisses et huiles animales sauf de poisson» sont passées de 479.000 dirhams pour atteindre les 2,85 millions de dirhams à fin janvier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *