Fathallah Sijelmassi annonce la nouvelle stratégie du Maroc

Fathallah Sijelmassi annonce la nouvelle stratégie du Maroc

Sous le thème «La nouvelle stratégie du Maroc dans le développement des investissements», la Chambre de commerce britannique a organisé, lundi 3 mai, à Casablanca, une table ronde avec comme invité d’honneur Fathallah Sijelmassi, directeur général de l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI). Lors de cette rencontre, M.Sijelmassi a donné une lecture sur les avancées économiques du Royaume ainsi que le bilan et les perspectives. «Le Maroc a choisi une ouverture et une accélération très nette sur les cinq dernières années», a indiqué M. Sijelmassi. Selon lui, le Maroc a réalisé plusieurs avancées sur le plan économique grâce à plusieurs facteurs économiques. «Les équilibres macroéconomiques sont sains. Le Maroc a su confronter la crise économique par rapport à d’autres pays», a-t-il noté. D’autres facteurs ont appuyé positivement l’économie marocaine. «L’économie nationale a réalisé des résultats encourageants grâce à un environnement macroéconomique stable et à la contribution positive des éléments de la demande intérieure qui a soutenu cette croissance». Quant à l’investissement direct, M. Sijelmassi a souligné que «les investissements étrangers directs ont passé un cap important grâce à une politique économique solide et reconnue». Le directeur général de l’Agence marocaine de développement des investissements a également cité quelques secteurs moteurs de croissance qui ont émergé l’économie marocaine en mettant l’accent sur «la diversification des opportunités d’investissement qui existe actuellement et la multiplicité des secteurs engenderont une croissance». Et de poursuivre: «Il existe une meilleure situation d’ouvrir des opportunités d’investissement à titre d’exemple le TGV». M.Sjilmassi a présenté quelques axes de développement qui touchent quelques secteurs. «Plusieurs secteurs nécessitent des réformes à faire tels que les infrastructures, le tourisme, l’agriculture, la logistique, l’énergie et mine», ajoute-t-il. Côté perspectives, M. Sijelmassi a cité quelques visions à l’horizon 2020. «Dans une économie globalisée et en mouvement, il faut accélérer la réalisation du potentiel et il faut développer les métiers mondiaux du Maroc en plus de la mise en place des plates-formes industrielles intégrées pour accueillir les investissements». Quand au secteur de l’agriculture, M. Sijelmassi a indiqué que «l’agriculture est un grand avenir pour le pays, grâce au Plan Maroc Vert. Ainsi, il faut essayer de canaliser les efforts et améliorer les compétitivités de l’agriculture au Maroc». Et d’ajouter : «Il faut développer une agriculture moderne et compétitive à travers la réalisation des projets à haute valeur ajoutée et productives». D’autres part, M. Sijelmassi a mentionné que le Maroc dispose de plusieues avantages. «La proximité géographique joue un grand rôle pour les investissement et dispose d’une bonne plate-forme pour l’Europe». «Le Maroc offre pour les investisseurs des ressources humaines compétitives et un cadre sectoriel incitatif», a conclu Fathallah Sijelmassi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *