FEC : 5,5 milliards DH de prêts aux collectivités territoriales en 2017

FEC : 5,5 milliards DH de prêts aux collectivités territoriales en 2017

«Le Fonds d’équipement communal (FEC) a accordé en 2017 aux collectivités territoriales des prêts de l’ordre de 5,5 milliards DH contre 3,1 MMDH en 2016, soit une hausse de 86%». Les chiffres sont précisés, vendredi dernier à Rabat, par le ministre délégué auprès du ministre de l’intérieur, Noureddine Boutayeb, qui présidait la cérémonie d’installation de Omar Lahlou que SM le Roi Mohammed VI a récemment nommé gouverneur directeur général du FEC. Ces prêts ont, selon M. Boutayeb, constitué un levier essentiel permettant le financement d’une série de projets de développement d’une valeur globale estimée à 16 milliards DH. Par l’occasion, le ministre ne manque pas de dresser un historique de la contribution du Fonds depuis l’indépendance du Royaume.

50 milliards de dirhams depuis 1959
Comme le précise M. Boutayeb, les financements du Fonds au profit des collectivités territoriales ont atteint, depuis sa création en 1959, quelque 50 milliards de dirhams (MMDH) et ont permis de financer 5.400 projets de développement dans les différents domaines relevant des compétences de celles-ci. «La contribution des prêts dans le financement des investissements globaux des collectivités territoriales a atteint 22%», détaille-t-il. De plus, les résultats du FEC en 2017 témoignent, à son sens, de l’accompagnement effectif de cette institution de l’effort de développemental consenti par les collectivités territoriales. Aussi, le Fonds offre des lignes de crédit évoquées par le ministre.

17 MMDH durant la période 2014-2017
Dans la période 2014-2017, le Fonds a, de surcroît, accordé aux collectivités territoriales des lignes de crédit qui ont totalisé 17 MMDH. L’objectif étant de rationaliser la programmation des opérations de financement de leurs programmes de développement.
De même, les collectivités territoriales ont, selon M. Boutayeb, bénéficié des efforts déployés par le FEC afin de diversifier et de rationaliser ses opérations de financement, entraînant une baisse significative du taux d’intérêt. Cela étant, le FEC, en tant qu’institution de financement, contribue de manière effective au financement des projets locaux et à l’accompagnement des programmes et plans de développement des collectivités territoriales, ainsi qu’au soutien des différentes initiatives visant l’adoption de mécanismes de planification stratégique. L’objectif étant de garantir le développement intégré et durable, dans le cadre des programmes nationaux.

Les défis du Fonds
«Le FEC est appelé à améliorer et à renforcer son rôle et son efficacité, conformément au chantier de la régionalisation avancée, qui vise essentiellement à faire des collectivités territoriales des partenaires incontournables de l’Etat et acteurs essentiels pour la promotion du développement économique, social, environnemental et sectoriel du pays», estime le ministre.
Le Fonds est également invité à répondre à la hausse des besoins en financement de plusieurs programmes et plans de développement au niveau des différentes régions du Royaume, qu’il veille à accompagner et à financer.
Dans ce sens, M. Boutayeb indique que le FEC s’est attelé à réaliser une étude, en collaboration avec plusieurs cabinets de consulting internationaux, afin de mettre en œuvre son propre plan de développement stratégique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *