Fellah Bladi : 20.000 éleveurs fédérés par Centrale Danone

Fellah Bladi : 20.000 éleveurs fédérés par Centrale Danone

Ce programme totalise un budget de 800 mdh. Il vise a doubler les revenus des éleveurs en les accompagnant et en les formant aux meilleures pratiques dans la filière laitière.

L’histoire continue pour Centrale Danone. Après le démarrage il y a deux ans de l’initiative «Hlib Bladi» en phase expérimentale, la société a annoncé, mercredi 25 avril au SIAM, le lancement de la deuxième phase du projet. Baptisé «Fellah Bladi», ce programme totalise un budget de 800 millions de dirhams. Il vise a doubler les revenus des éleveurs en les accompagnant et en les formant aux meilleures pratiques dans la filière laitière. Ces fermiers bénéficieront ainsi d’une formation sur les différentes techniques utilisées pour maximiser leur rendement. En pratique, ces formations portent à titre d’exemple sur l’insémination, la gestion des rations, le cycle de lactation, la culture fourragère, la préservation des sols ou encore l’économie en eau.  Pour ce faire, cette initiative s’installera dans la région de Doukkala réputée pour son fort potentiel dans le domaine. Ce projet d’agrégation au service du développement et de la durabilité des petites exploitations laitières au Maroc est un partenariat de Centrale Danone avec le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, plus de 250 coopératives de producteurs et le Fonds Livelihoods.

6% du PIB agricole et plus de 470.000 emplois

S’exprimant à cette occasion, Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a rappelé que cette filière contribue à la création de 7 milliards de dirhams de richesse au Maroc, soit 6% du PIB agricole, que l’ensemble du chiffre d’affaires avoisine 10 milliards de dirhams et qu’un Marocain consomme 73 litres de lait par an. Au niveau social, il existe 400.000 exploitations qui opèrent dans cette activité. Celles-ci assurent plus de 470.000 emplois.

Impact à moyen terme : Augmentation de la production laitière à 70% dans la région de Doukkala

La première phase (2019-2020) de ce projet  concernera 5.000 premiers éleveurs. A ce titre, le budget réservé à cette étape est à hauteur de 240 millions de dirhams avec une contribution directe de 50 millions de dirhams de Centrale Danone et Livelihoods. «A terme, le projet aura des impacts économiques, sociaux et écologiques significatifs sur les exploitations, la région Doukkala et le Maroc. Sur sept ans, la productivité laitière devrait progresser de plus de 70% dans la région, la marge des éleveurs est multipliée par 2 à 3, quelque 400 femmes formées et 800 emplois créés sans oublier l’impact écologique», assure Centrale Danone.

Le Groupe compte plus de 4.000 collaborateurs, 120.000 éleveurs partenaires, 75.000 points de vente desservis quotidiennement et plus de 60% de parts de marché.

 Didier Lamblin, président-directeur général de Centrale Danone

A l’issue de la conférence de presse consacrée au lancement du premier programme d’agrégation de la filière laitière, Didier Lamblin a confié que ce projet s’adresse aux  «20.000 de nos producteurs dans la région Doukkala-Abda. C’est un projet qui a pour objet d’améliorer leur rendement, leur productivité et même à doubler les revenus de nos producteurs». Il explique que le fait de leur donner accès à des cultures plus économes d’eau qui donnent un élément nutritionnel valorisant pour l’élevage des vaches, le fait de les aider aussi sur la bonne hygiène contribue à améliorer la production, notamment avec des volumes de lait plus importants. «Ce projet prend en considération deux projets complémentaires. D’abord, la succession au niveau de la famille, c’est-à-dire que nos éleveurs vieillissent et donc il faut commencer à préparer la relève. On souhaite former les enfants d’éleveurs qui ont la volonté de poursuivre dans ce domaine. Ensuite, une attention particulière est accordée aux femmes des éleveurs».   

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *