Fenêtres participatives : Quoi de neuf ?

Fenêtres participatives : Quoi de neuf ?

Elles doivent disposer d’un système comptable adapté aux spécificités de l’activité

Elle fait partie des configurations organisationnelles de la finance participative. la fenêtre participative n’est tout autre qu’une composante de l’institution financière conventionnelle qui assure à la fois la gestion des fonds et les opérations de financement et d’investissement conformément à la charia. Ces fenêtres doivent être autonomes en termes d’intermédiation financière et doivent par ailleurs mettre en place un dispositif de gouvernance adapté. Techniquement, la fenêtre doit disposer d’un système comptable adapté aux spécificités de l’activité. De même, ces fonds doivent être isolés de ceux de la banque conventionnelle. Le système d’information doit pour sa part être adapté à la nature des transactions bancaires islamiques et aux règles de la gestion charia de chaque produit. Au Maroc, trois groupes bancaires ont été autorisés par Bank Al-Maghrib à ouvrir des fenêtres participatives. Il s’agit de la Société générale Maroc, Crédit du Maroc et BMCI. Zoom sur les avancées faites après une année de démarrage progressif.

Dar Al Amane :  Un démarrage plus que réussi

Innovation, partage, expertise et bienveillance sont en gros les valeurs que véhicule Dar Al Amane, fenêtre participative de la Société générale Maroc. La banque a été parmi les premières institutions financières de la place à être autorisée à exercer dans le secteur de la finance participative. La fenêtre opérationnelle depuis le 12 septembre 2017 incarne un nouveau modèle de management portant sur la création d’une banque au sein de la banque. Une configuration hybride, reliant entre filiale et fenêtre, qui a réussi à drainer de nombreux clients dont le nombre a marqué une évolution de 40% par rapport à 2017. A deux ans près de son démarrage, Dar Al Amane dresse un bilan «très positif» de son activité. Il en découle une évolution quadrillée du nombre de comptes ouverts entre 2017 et 2018. En ce qui concerne les financements alloués, la fenêtre dévoile la mobilisation de plus de 500 millions de dirhams de Mourabaha immobilière. Avec cet encours, Dar Al Amane occupe une position confortable en termes de part de marché. A travers ses 11 agences présentes dans 8 villes du Royaume, Dar Al Amane déploie à sa clientèle une gamme diversifiée de produits. L’offre financement est basée sur la Mourabaha, permettant à servir particuliers, professionnels et entreprises et financer un large spectre de biens (immobilier, auto, équipement domestique et professionnel).  Outre le compte courant, Dar Al Amane a lancé en 2018 Hissab Al Amane, deuxième compte exonéré des frais de tenue de compte. L’offre monétique de la fenêtre s’est dotée du service de paiement et retrait à l’international, carte contacless et RSE. S’agissant de la banque à distance, Dar Al Amane a lancé Internet banking, un service qui s’ajoute à l’application mobile de la fenêtre. En perspective, Dar Al Amane ambitionne de diversifier son offre et d’élargir son réseau. Trois nouvelles agences sont en cours d’aménagement à Tétouan, Meknès ainsi qu’une 4ème agence à Casablanca.

Arreda : Une marque qui satisfait les exigences des clients Crédit du Maroc

Crédit du Maroc fait partie de la première vague des groupes bancaires auxquels la banque centrale a donné le feu vert pour le démarrage de l’activité participative. Conformément à l’agrément de Bank Al-Maghrib, Crédit du Maroc s’est lancé dans cette aventure à travers sa fenêtre participative Arreda. Une marque qui traduit l’ambition de la banque à satisfaire pleinement les exigences de ses clients et prospects en termes de conformité, proximité et qualité de service. Pour ce faire, le Groupe déclare avoir opté pour les standards les plus exigeants en termes de système d’information, d’organisation et de gouvernance. L’ambition étant d’assurer un strict respect de la réglementation et des avis conformes au Conseil supérieur des ouléma. Le démarrage de la fenêtre «Arreda» se fait doucement mais sûrement. L’agence prévoit d’atteindre d’ici 2020 une trentaine d’agences à travers le Royaume où particuliers, professionnels et entreprises découvriront des offres qui répondent à leur besoin aussi bien en financement qu’éventuellement en épargne. La banque au quotidien Arreda englobe ainsi les comptes dépôts, les comptes courants, les cartes de retrait et de paiement, Internet & Mobile Banking transactionnel. En termes de financement, la fenêtre déploiera les offres Mourabaha sous sa déclinaison immobilière et mobilière. Quant à l’épargne et au placement, Arreda prévoit la mise en place de comptes d’épargne et de dépôts d’investissement à terme.

Najmah : Un label qui se greffe au réseau BMCI

Najmah est le label choisi par la BMCI pour le lancement de sa fenêtre participative. Des corners dédiés à cette activité ont été lancés depuis février 2018 permettant ainsi au groupe de contribuer à sa manière au développement de la finance participative au Maroc. Le Groupe capitalise sur son appartenance au groupe PNB Paribas pour doter le marché d’une offre adaptée à chaque besoin. «Forte de l’expertise mondiale du groupe BNP Paribas en matière de finance participative, Najmah garantit une totale étanchéité par rapport à l’activité conventionnelle au travers d’une gouvernance en parfaite adéquation avec les exigences du Conseil supérieur des ouléma», explique le Groupe dans ce sens. BMCI Najmah s’appuie, en effet, sur les valeurs fondatrices du Groupe, en l’occurrence agilité, ouverture, culture de conformité et satisfaction client. A horizon 2020, l’offre Najmah sera proposée dans 10% du réseau de la BMCI. L’équipe Najmah s’appuie sur ses compétences transversales en matière de conseil et de financement, couplées à une connaissance spécifique des principes de la finance participative.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *