Fès peu connue des agents français

Quelque 80% des agents de voyages français  n’ont jamais visité la ville de Fès, alors que la France demeure le premier   marché pourvoyeur de touristes pour la ville, a affirmé M. Driss Faceh,  président du Conseil régional du tourisme (CRT) de Fès.
Citant une étude réalisée en 2001 par l’Office national marocain du tourisme (ONMT) sur la connaissance de la ville de Fès auprès des agences de  voyages français, M. Faceh a fait savoir, que cette méconnaissance de la ville  est la principale cause pour multiplier les éductors et monter des opérations  de coopération telle la commémoration des accords d’Aix-Les-Bains.
Intervenant lors d’une rencontre préparatoire de la “semaine culturelle franco-marocaine” à Aix-Les-Bains (prévue du 14 au 20 novembre prochain)  organisée mardi par le CRT, M Faceh a passé en revue les actions réalisées à  Fès depuis novembre 2003 dans le domaine touristique. Il a relevé que l’aéroport de la ville a connu une densification aérienne  avec la réalisation de douze vols au départ de Paris, Barcelone, Londres,  Montpellier et Berlin contre deux uniquement entre Paris et Fès, auparavant.
Rappelant que l’Office national marocain du tourisme a alloué pour la première fois, en 2004, une enveloppe budgétaire de 35 millions de DH à la  promotion de la ville de Fès et la publicité dans les marchés  français, espagnol et du Royaume-Unis, il a estimé que la cité idrisside a  pulvérisé le record au niveau national en termes de réceptions d’agents de  voyages étrangers et presse spécialisée, avec 1.800 agents en 2004, contre  2.300 en 2003. Traitant de l’animation touristique, il a mis en exergue l’importance du  Festival "Jazz in riads" soulignant l’amélioration de la durée du séjour  touristique qui est aujourd’hui de 2,3 nuitées/client. M. Faceh, a de même signalé que la ville de Fès est en train de se repositionner en tant que destination de séjour, de séminaires et des congrès. Il a également rappelé la convention-cadre conclue entre l’Etat et le secteur privé en 2001 et qui prévoit l’accueil annuel d’un million de touristes  pour la ville de Fès, préconisant l’augmentation du rendement du secteur avec  l’étalement de la durée du séjour touristique. De son côté, le président de la Commission d’Aix-Les-Bains, M. Chakir Sefrioui, a exposé le programme de la semaine culturelle franco-marocaine  dans la ville française, notamment l’inauguration de la fontaine commémorant  les négociations de conciliations sur l’indépendance du Maroc, l’installation  d’une médina (salon Lamartine dans le palais de Savoie), l’organisation de la  fantasia et de la mise en place de "la vitrine du Maroc".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *