Fès : Un centre de formation touristique

Le ministre de l’Economie, des finances, de la privatisation et du tourisme, Fathallah Oualalou a procédé, lundi dernier, à l’inauguration de l’Institut de technologie hôtelière et touristique de gastronomie marocaine à Fès.
Intervenant dans ce cadre, le ministre s’est félicité de l’inauguration de cet établissement qui s’inscrit dans le cadre du renforcement de la capacité d’accueil de l’appareil de formation relevant de la tutelle du département du tourisme et ce, en parfaite symbiose avec le programme de développement intégré du secteur. Il a aussi réitéré les efforts déployés par toutes les potentialités concernées pour la promotion et le repositionnement du produit culturel et touristique « Fès » qui, a-t-il affirmé, s’inscrit dans le cadre du programme national de développement des nouvelles stations touristiques.
Lahoucine Tijani, wali de la région, a pour sa part, indiqué que la région Fès-Boulemane connaît la programmation d’importants projets touristiques de nature à renforcer la capacité d’accueil et l’animation touristique, mettant en exergue les atouts dont dispose la régioébergement. La formation, d’une durée de deux années, est axée notamment sur la pratique professionnelle, les études théoriques et des stages en entreprises. La création de cet établissement par le département de tourisme a pour objectifs de répondre aux besoins en main-d’oeuvre qualifiée, le respect des impératifs de la carte scolaire de la formation professionnelle de l’année 2002, et la nécessité de répondre aux perspectives du contrat-programme du tourisme à l’horizon de l’année 2010.
Cet institut est doté, notamment, de cuisines pédagogiques, de quatre chambres froides, d’un garde-manger, de deux ateliers de pâtisseries, de restaurants moderne et traditionnel et d’un autre pour les élèves. Il comporte, également deux blocs d’internats (le premier de 80 places destiné aux jeunes filles et le second de 120 places pour les garçons), une bibliothèque, des salles de lecture et de projection et quatre logements de fonction ainsi que d’autres dépendances.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *