Feuille de route de la COP22: Le Maroc veut consolider la coopération Sud-Sud en matière de climat

Feuille de route de la COP22: Le Maroc veut consolider la coopération Sud-Sud en matière de climat

Il est question, dans le cadre de cette feuille de route, de mobiliser 100 milliards de dollars d’ici 2020 et des fonds de financement des projets ayant trait au climat.

Au-delà de l’objectif de mise en œuvre de l’accord de Paris issu de la COP21, la COP22, qui se tiendra en novembre à Marrakech, a d’autres visées. «La COP22 se veut d’asseoir une coopération Sud-Sud en matière de climat», estime, jeudi à Rabat, Salaheddine Mezouar, président de l’événement, dans une allocution lue en son nom, pour les raisons d’une mission à l’étranger, par Abdeladim Lhafi, commissaire de la COP22. Cette coopération Sud-Sud est également réitérée par Hakima El Haité ayant détaillé, en présence du chef de gouvernement, Abdel-Ilah Benkiran, la feuille de route de la prochaine grand-messe climatique.

Teneur de la feuille de route de la COP22

Ce document comprend, selon la ministre déléguée chargée de l’environnement, l’accompagnement et le soutien de la présidence française par la mobilisation d’un grand nombre de parties à accepter, approuver et adhérer à l’accord de Paris. «Il s’agit également de booster la dynamique pour maintenir l’effort de mobilisation, de façon à ce que les pays développés révisent leurs ambitions contenues dans leurs contributions nationales pour lutter contre les changements climatiques (INDC) et réduisent leurs émissions de CO2 à l’horizon 2020», enchaîne Mme El Haité, également envoyée spéciale pour la mobilisation dans le cadre de la COP22. La consolidation de la mobilisation des acteurs non étatiques et des gouvernements impliqués dans le Plan d’action Lima-Paris figure également dans la feuille de route de l’événement. Ce programme constitue un levier essentiel d’action et d’innovation et un pilier pour l’action pré-2020.

Financement

Il est également question, dans le cadre de cette feuille de route, de mobiliser 100 milliards de dollars d’ici 2020 et des fonds de financement des projets ayant trait au climat. Dans le cadre de cet agenda pré-2020, la feuille de route de la COP22 prévoit la généralisation des systèmes d’alerte précoce, l’assistance technique aux pays vulnérables aux changements climatiques afin d’avoir un accès facile aux financements, le soutien de l’initiative africaine pour les énergies renouvelables et la facilitation du transfert des technologies.

Nouveauté technologique  

A ce propos, Saïd Mouline, chef du partenariat public-privé dans le cadre de la COP22, a saisi son passage à la conférence de présentation de la feuille de route du prochain événement de Marrakech pour annoncer la création d’un kilowatt-heure éolien financé par le privé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *